Moutier : enquête pénale pour fraude électorale

Selon le comité « Moutier, ville jurassienne », le Ministère public mène actuellement une procédure ...
Moutier : enquête pénale pour fraude électorale

Selon le comité « Moutier, ville jurassienne », le Ministère public mène actuellement une procédure à l’encontre d’une quinzaine de personnes

Une procédure pénale pour fraude électorale est en cours, selon « Moutier, ville jurassienne ». Les autonomistes parlent d'un « canon pour tuer une mouche » (archive 18 juin 2017). Une procédure pénale pour fraude électorale est en cours, selon « Moutier, ville jurassienne ». Les autonomistes parlent d'un « canon pour tuer une mouche » (archive 18 juin 2017).

« Moutier, ville jurassienne » dénonce une nouvelle action de la justice bernoise. Selon le comité autonomiste prévôtois – qui a rédigé un communiqué intitulé Un canon pour tuer une mouche – le Ministère public a ouvert une enquête pénale à l’encontre d’une quinzaine de personnes pour fraude électorale dans le cadre du vote du 18 juin 2017. Cette procédure est en cours alors que le scrutin a déjà été invalidé. Contacté par notre rédaction pour obtenir des explications, le Ministère public nous a demandé d’adresser nos questions par écrit au procureur en charge de l’affaire. Celui-ci doit y répondre ces prochaines heures.

Le comité militant pour un transfert de la cité prévôtoise dans le canton du Jura indique donc qu’une quinzaine de personnes sont sous le coup d’une enquête pour avoir déplacé leurs papiers dans le but unique de participer au vote. Selon lui, les prévenus font l’objet d’une instruction à charge qui multiplie les tracasseries : examens de factures de téléphone et de contrats de bail avec demande de preuve de paiement, sans oublier les interrogatoires. « Moutier, ville jurassienne » se dit interpellé : pourquoi une telle débauche d’énergie pour condamner quelques personnes dans le cadre d’un vote déjà annulé ? Le comité rappelle également qu’il faudrait recenser 138 fraudeurs – tous dans le camp du « oui » – pour obtenir un résultat de scrutin différent. Pour « Moutier, ville jurassienne », Berne gaspille donc l’argent public en procédures inutiles. Le comité dénonce une instrumentalisation de la justice bernoise pour jeter une fois de plus le doute sur la régularité du vote. /rch-comm


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus