Qu’en est-il du sous-emploi et des bas salaires dans le Jura ?

Chaque année, la Confédération publie des données sur la structure des salaires et de la population ...
Qu’en est-il du sous-emploi et des bas salaires dans le Jura ?

Chaque année, la Confédération publie des données sur la structure des salaires et de la population active. Ces chiffres ne sont pas spécifiques au canton du Jura, mais certaines données existent

Chaque année, la Confédération publie des données sur la structure des salaires et de la population active (photo : archives). Chaque année, la Confédération publie des données sur la structure des salaires et de la population active (photo : archives).

« Espace Mitteland ». C’est bien souvent sous cette étiquette que sont disponibles les données publiées par l’Office fédéral de la statistique (OFS). Le député CS-POP Rémy Meury a récemment adressé une question écrite au Gouvernement jurassien. Il voulait savoir s’il existe des chiffres spécifiques au canton concernant la structure des salaires et celle de la population active, notamment au sujet du sous-emploi.

Dans sa réponse, l’exécutif explique que l’échantillon utilisé par l’OFS ne permet pas de donner des résultats représentatifs à l’échelle du canton. Il se risque néamoins à quelques extrapolations, et estime qu’il y a environ 2'600 habitants du canton qui sont actifs à temps partiel, mais qui accepteraient un emploi à un taux d’occupation plus élevé s’ils en avaient l’occasion. Ces personnes en sous-emploi représenteraient une force de travail d’environ 800 équivalents plein temps.

Le canton demande depuis 2014 des compléments à l’enquête de l’OFS, comme le salaire médian par branche. Ces chiffres sont disponibles non pas sur le site de l’OFS, mais sur celui de la statistique cantonale. /vja


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus