Une journée pour oser parler des violences faites aux femmes

La journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes aura lieu lundi. ...
Une journée pour oser parler des violences faites aux femmes

La journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes aura lieu lundi. Ce week-end, des manifestations ont lieu dans la région et dans tout le pays pour parler d’un sujet qui reste encore trop peu évoqué

Des rubans blancs symboliques ont été distribués samedi dans plusieurs localités du canton. L'occasion de sensibilier et d'informer la population sur les violences faites aux femmes. Des rubans blancs symboliques ont été distribués samedi dans plusieurs localités du canton. L'occasion de sensibilier et d'informer la population sur les violences faites aux femmes.

C'est un sujet dont on ne parle pas assez dans la vie de tous les jours. La journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes aura lieu lundi prochain. Ce week-end, plusieurs événements étaient organisés dans tout le pays, ainsi que dans le Jura. Les membres de l’association interjurassienne grève des femmes sont allées à la rencontre de la population pour distribuer un ruban blanc symbolique ainsi qu’un dépliant d’informations sur les violences domestiques en lien avec le site internet violencequefaire.ch. Le fléau tue une personne toutes les deux semaines en Suisse, selon les chiffres de l'Office fédéral de la statistique, et la victime est le plus souvent une femme. Mais le sujet des violences faites aux femmes reste encore difficile à aborder dans la vie de tous les jours, selon Leïla Hanini, membre du comité de l'association interjurassienne grève des femmes : 

Leïla Hanini : « Il faut en parler dans la vie de tous les jours, pour que les victimes n'aient plus honte de ce qui leur arrive »

Une table ronde pour « comprendre et lutter »

Pour évoquer cette problématique et répondre aux questions, l’association organise une table ronde lundi soir à Glovelier. Intitulée « comprendre et lutter », elle s’adresse à toutes et tous. Des actrices et acteurs du canton évoqueront notamment les outils à disposition dans le Jura pour faire face à ces violences. 

Des information qui s'adressent aux victimes, mais pas seulement, comme nous l'a expliqué Leïla Hanini: « l’objectif est aussi d’expliquer aux personnes qui sont témoins de ce genre de situations comment gérer, vers qui se tourner, quelles démarches il faut entamer pour faire juste. Parfois on a aussi peur de desservir la victime en prenant les mauvaises décisions. »

La table ronde est ouverte à toutes et tous, le rendez-vous est fixé à 19h au Café de la Poste à Glovelier. /tna


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus