André Burri congédié par la ville de Delémont

Le Conseil communal de Delémont a choisi de mettre fin aux rapports de travail avec André Burri ...
André Burri congédié par la ville de Delémont

Le Conseil communal de Delémont a choisi de mettre fin aux rapports de travail avec André Burri, placé sous enquête pénale dans le scandale CarPostal

Le chef du service de la cohésion sociale, André Burri, a été congédié par le Conseil communal de Delémont à la suite de l'affaire CarPostal. (Image : archives) Le chef du service de la cohésion sociale, André Burri, a été congédié par le Conseil communal de Delémont à la suite de l'affaire CarPostal. (Image : archives)

André Burri n’assume plus la fonction de chef de service de la cohésion sociale, de la jeunesse et du logement de la ville de Delémont. Le Conseil communal a décidé de mettre un terme à la collaboration avec l'ancien président du PDC Jura qui avait été nommé en août dernier. Son départ intervient avec effet immédiat alors qu’André Burri se trouvait en période probatoire jusqu’en janvier. Le Conseil communal dit avoir pris cette décision après un examen approfondi de la situation.

La conseillère communale en charge de la cohésion sociale, de la jeunesse et du logement, Esther Gelso, ne cache pas la raison qui a poussé l’exécutif à trancher dans le vif. La cause réside dans la situation judiciaire d’André Burri qui fait l’objet d’une enquête pénale pour fraude dans le scandale CarPostal. La mise sous enquête d'André Burri avait été annoncée après sa nomination à la ville de Delémont. Esther Gelso indique que la situation compliquait sérieusement le travail d’André Burri au sein du service et que les autorités communales étaient la cible de nombreuses remarques d’habitants de Delémont. Elle précise également que la décision de mettre fin à la collaboration ne remet en cause ni les compétences d’André Burri, ni la présomption d’innocence. Esther Gelso dit encore regretter que cette dernière notion n’ait pas été respectée par une partie de la population.

Le Conseil communal va mettre en place rapidement des démarches pour repourvoir le poste.


Réaction d'André Burri

André Burri a réagi dans un communiqué publié en fin d’après-midi. Il indique que « le Conseil communal n’a pas supporté la pression ». André Burri estime également que « l’exécutif a préféré céder à quelques élus et satisfaire une poignée d’irascibles mécontents plutôt que de l’évaluer sur ses compétences professionnelles ». Il déclare aussi que le procès CarPostal « ne doit pas se faire au Conseil de ville, dans les médias ou au café du commerce mais devant la justice ». André Burri constate ainsi « que la présomption d’innocence est bafouée, alors qu’il s’agit d’un droit fondamental de nos institutions ».

/comm-fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus