Faute de crème suisse, Migros vend du beurre européen

La matière première locale est actuellement insuffisante pour produire du beurre. Les rayons ...
Faute de crème suisse, Migros vend du beurre européen

La matière première locale est actuellement insuffisante pour produire du beurre. Les rayons du géant orange proposent donc à la vente des produits originaires de Belgique et d’Allemagne

Sur cette plaquette de beurre vendue à la Migros, une étiquette mentionne une pénurie de matière première. Sur cette plaquette de beurre vendue à la Migros, une étiquette mentionne une pénurie de matière première.

Noël approche et le rayon beurre est sûrement dans votre viseur. Et vous l’aurez peut-être remarqué : une étiquette bleue indique sur l’une des plaques de beurre vendue à la Migros qu’il y a une pénurie de matière première. Résultat : ce produit est temporairement importé d’Europe. De quoi faire hérisser les poils des internautes et des producteurs de lait suisse qui se disent frustrés de ne pas avoir fourni eux-mêmes la crème manquante au lieu de l’acheter à l’étranger.

De son côté, le géant orange évoque une situation rarissime qui n'avait pas eu lieu depuis près de 10 ou 15 ans. La raison ? Les explications de Tristan Cerf, porte-parole de Migros:  

La plaque de beurre en question devrait à nouveau être conçue avec du lait suisse dès le mois de janvier.

Toutefois, la situation frustre les producteurs suisses de lait qui auraient souhaité contribuer eux-mêmes à ce manque. « Nos producteurs sont mécontents, ils souhaitaient livrer le lait nécessaire à une production de beurre supplémentaire, à condition que le prix du lait eu été suffisant pour couvrir leurs frais », explique Pierre-André Pittet, vice-directeur de la Fédération Producteurs Suisses de lait.

Une situation qui enfle la polémique autour du prix du lait considéré comme trop bas pour couvrir les frais de production des agriculteurs. Une pression sur les prix qui dure depuis dix ans et qui pousse certains producteurs à lâcher ce domaine, explique Pierre-André Pittet : « Sans hausse du prix du lait, la production suisse va continuer à diminuer ».

Pierre-André Pittet, insiste toutefois sur un point : il n’y a pas ce qu’on appelle « une pénurie » à proprement parlé, mais un déficit ponctuel de matière première dans le pays : « Il manque 0,23 % de lait pour la production de beurre ». Mais à l’heure actuelle, il insiste surtout sur un problème de planification. Pierre-André Pittet: 

A noter que d’autres variantes de beurre, proposées dans les rayons de la Migros sont fabriquées à partir de lait suisse, mais coûtent sensiblement plus chères. /vma-rgi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus