De longs débats autour du stade des Grands-Prés

Le Conseil général de Haute-Sorne a donné mardi soir son préavis positif à un important crédit ...
De longs débats autour du stade des Grands-Prés

Le Conseil général de Haute-Sorne a donné mardi soir son préavis positif à un important crédit pour la reconstruction des installations détruites par le feu. Le projet de réaménagement du terrain en pelouse synthétique a, par contre, été repoussé à une date ultérieure

Maquette du nouveau stade des Grands-Prés à Bassecourt. Maquette du nouveau stade des Grands-Prés à Bassecourt.

Le projet de rénovation du stade des Grands-Prés à Bassecourt passe le cap du Conseil général. Le législatif de Haute-Sorne a donné mardi soir, par 31 voix contre 1, son préavis positif à un crédit de 2 millions de francs pour donner une nouvelle vie aux installations qui avaient été fortement endommagées par un incendie l’an dernier. L’enveloppe approuvée est toutefois inférieure d'1,5 million à la proposition du Conseil communal. Après de longues discussions, les élus ont refusé d’intégrer dans le projet la transformation du terrain principal en pelouse synthétique et décidé de reporter cette démarche à une date ultérieure.

Lors du débat, plusieurs conseillers généraux ont estimé que le dossier avait été mené dans la précipitation. « Nous avons l’impression d’être pris en otage et mis devant le fait accompli », a déclaré Patrick Ballaman du groupe PS-Verts. Le maire Jean-Bernard Vallat a rappelé que l’exécutif avait dû agir dans l’urgence. Il a souligné que les assurances avaient mis du temps pour fournir tous les documents nécessaires. À la tribune et avec des sanglots dans la voix, le président du FC Bassecourt, Francis Rebetez, a insisté sur le caractère indispensable et urgent du projet de rénovation pour le club. 

Francis Rebetez : « Il faut redonner aux gens l’occasion de pratiquer un sport dans des conditions acceptables » 

Les installations ravagées par le feu datent de plus de 60 ans. L’incendie a accéléré le projet de rénovation qui était déjà annoncé dans le programme de législature 2018-2022. Concrètement, il est prévu de démolir les infrastructures existantes pour les remplacer par six nouveaux vestiaires. Une nouvelle cantine sera, par ailleurs, construite, ainsi qu’une tribune en bois au-dessus des vestiaires, comme par le passé.

Actuellement, le stade des Grands-Prés appartient au FC Bassecourt. Il est toutefois prévu que la commune en reprenne la propriété. La démarche a pour but de mettre sur un pied d’égalité les quatre clubs de football de Haute-Sorne. Le FCB deviendra, comme les autres, locataire des installations. Le peuple se prononcera sur ce crédit lors du premier semestre de l’année prochaine, probablement en février. Les travaux pourraient alors démarrer rapidement pour permettre une utilisation des vestiaires à la fin du mois de juillet. 


Un nouveau bâtiment pour la Maison de l’Enfance

Les conseillers généraux ont également préavisé positivement, à l’unanimité, un autre crédit de 2'150'000 francs pour l'achat de parts PPE dans un bâtiment à Courfaivre. Le projet doit permettre l’extension de la Maison de l’Enfance. L’idée est d’offrir de nouvelles places de crèche dans le village grâce à l'acquisition de la maison qui abritait la Poste et la banque Raiffeisen. Un avant-projet de transformation est en cours d’élaboration. La rénovation pourra démarrer dès que la population aura donné son feu vert lors d’une votation durant le premier semestre 2020. 


Quatre démissions

Le législatif a, par ailleurs, refusé deux motions portées par Céline Grellier du groupe HSA. La première demandait que le bureau du Conseil général établisse une directive interne concernant les réponses aux courriers adressés au législatif. La seconde souhaitait que la commission des bâtiments étudie comment rentabiliser ou vendre certains bâtiments du parc immobilier de la commune.

Enfin, le président du Conseil général a communiqué les démissions de Noël Pedreira, David Schneider et Catherine Beuchat du groupe HSA, ainsi que celle de Patrick Ballaman qui était le chef du groupe PS-Verts. /alr 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus