Un incendie à l’école secondaire de la Haute-Sorne

L’établissement a été la proie des flammes dans la nuit de samedi à dimanche pour une raison ...
Un incendie à l’école secondaire de la Haute-Sorne

L’établissement a été la proie des flammes dans la nuit de samedi à dimanche pour une raison encore inconnue. Les dégâts au bâtiment sont importants. L'école restera fermée lundi 

Les flammes ont provoqué d'importants dégâts sur une partie du bâtiment. Les flammes ont provoqué d'importants dégâts sur une partie du bâtiment.

L’école secondaire de la Haute-Sorne à Bassecourt a été le théâtre d’un incendie dans la nuit de samedi à dimanche. L’alerte a été donnée vers 2h30 du matin par un passant qui a vu des flammes au niveau d’une porte située à l’ouest du bâtiment. Le SIS Haute-Sorne et le Centre de renfort de Delémont se sont rendus sur place dans les meilleurs délais. Leur rapide intervention a permis de contenir et circonscrire le sinistre pour qu’il ne se propage pas à l’ensemble du bâtiment. Aucun blessé n’est à déplorer. La police cantonale jurassienne indique toutefois que les dégâts sont importants. Ceux-ci sont, par chance, restés limités à un pavillon provisoire. Le bâtiment principal de l’école n’a pas été touché. D’après les premiers éléments, le feu a pris dans les environs du couloir d’accès au pavillon.

Les pompiers sont intervenus avec une quarantaine d’hommes et dix véhicules. Un ambulancier s’est également rendu sur place à titre préventif. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de cet incendie.


L’école fermée lundi

Selon le directeur de l’établissement, René Dosch, l’école restera fermée lundi pour permettre les opérations de nettoyage. Les enseignants seront toutefois sur les lieux pour organiser la suite et prendre en charge les élèves qui n’auraient pas été prévenus. Sur les six salles de classes que contient le pavillon touché, deux devraient rester pendant plusieurs mois inutilisables. 

Cet incendie survient quelques mois après un départ de feu sur une porte d’un bâtiment de l’école primaire de Bassecourt. Le maire de la commune déplore cette situation. Pour l’heure, il n’est toutefois pas possible de dire si le sinistre de ce week-end était intentionnel ou accidentel. Jean-Bernard Vallat préfère ainsi attendre d’en savoir davantage avant de tirer des conclusions et éventuellement prendre des mesures pour renforcer la sécurité. /alr 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus