Pas de budget pour la moitié des communes

En ce début d’année, 27 communes jurassiennes n’ont pas pu présenter leur budget pour 2020 ...
Pas de budget pour la moitié des communes

En ce début d’année, 27 communes jurassiennes n’ont pas pu présenter leur budget pour 2020. La faute au MCH2

Photo d'illustration Photo d'illustration

Plus de la moitié des communes jurassiennes débutent la nouvelle année sans budget. La faute revient à l’introduction du MCH2. Le nouveau modèle comptable harmonisé pose quelques problèmes aux caissiers. Le délégué aux affaires communales a accordé un délai à 27 conseils communaux pour présenter les prévisions de 2020. Le délai court jusqu’à fin février. D’ici là, impossible de piocher dans le porte-monnaie. Les dépenses, qui ne sont pas impératives, devront attendre l’aval du législatif communal. Le décret concernant l’administration financière des communes précise en effet que seules les dépenses indispensables à la bonne marche de la commune peuvent être effectuées. Christophe Riat cite par exemple le versement des salaires ou le paiement des assurances. Toutefois, les caissiers communaux, contactés par nos soins, indiquent que ces quelques semaines d’attente ne devraient pas impacter lourdement la commune.

Le MCH2 et ses conséquences pour les fiduciaires

Pour établir le budget, certaines communes ont demandé de l’aide à leur fiduciaire. S’assurer de la comparaison entre les chiffres 2019 et 2020, valider le bilan, ou encore aider à l’établissement des comptes, le travail ne manque pas. Les fiduciaires contactés indiquent que le printemps 2021 sera particulièrement chargé, puisque c’est la période de révision des comptes qui seront pour la première fois établis sur la base du MCH2. Le décret concernant l’administration financière des communes précise par ailleurs que les communes doivent recourir à des experts-comptables pour cette tâche, à moins que le compte de résultat soit inférieur à deux millions de francs. /ncp

Eclairage


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus