Mille fois le temps à La Chaux-de-Fonds

La Métropole horlogère accueille du 31 janvier au 2 février la première édition du festival ...
Mille fois le temps à La Chaux-de-Fonds

La Métropole horlogère accueille du 31 janvier au 2 février la première édition du festival littéraire Mille fois le temps. Une douzaine d’auteurs et d’artistes rencontreront le public dans plusieurs lieux culturels emblématiques de la ville

La Chaux-de-Fonds sera le théâtre de la première édition du festival littéraire Mille fois le temps. La Chaux-de-Fonds sera le théâtre de la première édition du festival littéraire Mille fois le temps.

La littérature s’invite à La Chaux-de-Fonds. Marie-Joëlle Pedretti et Anne Pellaton ont choisi la Métropole horlogère pour organiser la première édition de Mille fois le temps, un festival littéraire qu’elles entendent pérenniser.

Entre le 31 janvier et le 2 février, toute une série d’auteurs iront à la rencontre de leur public. On croisera dans les lieux culturels emblématiques de la ville en damier Claudie Hunzinger, Julie Guinand, Mélanie Rutten, Roland Buti ou Antoinette Rychner.

Joël Baqué sera également de la partie, à plus d’un titre. L’auteur du sud de la France bénéficie de la première résidence organisée dans le cadre du festival. Installé à La Chaux-de-Fonds depuis le début de l’année, il en repartira le 3 février, non sans s’en être imprégné au cours de ses nombreuses balades de l’atmosphère de la région. Des sensations qui devraient ressurgir dans le roman qu’il est en train d’écrire.

Son livre « La mer c’est rien du tout », publié en 2016 sera lu à l’occasion de la soirée d’inauguration de Mille fois le temps par Roland Vouilloz au Club 44.

Durant le festival, le public pourra passer du rôle d’auditeur ou de lecteur à celui d’acteur. La bibliothèque de Ville accueille le 1er février « 300 battements pour un coup de cœur ». L’occasion pour tout un chacun de venir partager en trois minutes son coup de cœur littéraire.

La première édition de Mille fois le temps s’achèvera par une lecture musicale par Sandrine Bonnaire et Erik Truffaz de « La Clameur des lucioles » de Joël Bastard au théâtre de l’Heure Bleue.

Les organisatrices ont eu le souci de concocter un programme où rien ne se chevauche. C’est donc à un véritable marathon culturel que pourront s’adonner les amoureux de littérature. /cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus