La passion du mot juste à Delémont

La 12e édition de la dictée des nations s’est déroulée samedi dans plusieurs villes de France ...
La passion du mot juste à Delémont

La 12e édition de la dictée des nations s’est déroulée samedi dans plusieurs villes de France ainsi qu’à Delémont

Ils étaient 52 à se prêter au jeu de la dictée samedi à Delémont. Ils étaient 52 à se prêter au jeu de la dictée samedi à Delémont.

Point d’exclamation, à la ligne. Les passionnés d’orthographe avaient rendez-vous à Delémont samedi après-midi. La 12e édition de la dictée des nations s’est déroulée simultanément dans plusieurs villes de France ainsi qu’en Suisse. C'est le club d'orthographe Belf'Ortho qui est à l'origine du concours. La capitale jurassienne accueille l’événement pour la cinquième fois. 52 participants étaient réunis au château pour tenter de déjouer les pièges du texte qui leur a été lu par l’ancien enseignant et homme de théâtre Gérard Rottet.

La dictée a été imaginée, comme chaque année, par le Belfortain Philippe Dessouliers. Le texte était divisée en trois paragraphes. Chacun correspond à une catégorie (juniors, seniors amateurs et seniors confirmés). Une difficulté croissante, donc, qui a mis à mal les amateurs les plus chevronnés. 

Philippe Dessouliers : « si ça semble trop facile, c'est qu'il y a un piège »

Le principe de cette dictée des nations, c’est de se tester, sans pression. Seuls les lauréats dévoilent leur total d’erreurs. Les autres peuvent rester anonymes s’ils le souhaitent. De quoi chasser les éventuels mauvais souvenirs. A Delémont, c'est Daniel Fattore qui a rendu la meilleure copie en catégorie seniors confirmés, avec 7 fautes. /tna

Reportage : 

Le texte de la dictée 2020 :

légende par défaut légende par défaut


Actualisé le

 

Articles les plus lus