Sursis et expulsion de Suisse pour vol d'or

Dix-huit mois de prison avec sursis pour l’homme qui a subtilisé ou tenté de subtiliser près ...
Sursis et expulsion de Suisse pour vol d'or

Dix-huit mois de prison avec sursis pour l’homme qui a subtilisé ou tenté de subtiliser près de 7 kilos d’or chez Metalor. Le prévenu a aussi été expulsé du territoire suisse pendant 5 ans. La cour estime que la manière de sortir l’or, à savoir dans l’anus, montre sa motivation

Le prévenu a volé près de 4 kilos d'or en s'introduisant le métal précieux dans l'anus. Une manière de faire qui montre sa réelle motivation, selon la Cour. Le prévenu a volé près de 4 kilos d'or en s'introduisant le métal précieux dans l'anus. Une manière de faire qui montre sa réelle motivation, selon la Cour.

L’homme qui a sorti près de 4 kilos d’or de chez Metalor fin 2016 a été condamné à 18 mois de prison avec sursis pendant deux ans. Il a été reconnu coupable de vol par métier. Trois kilos d’or ont aussi été retrouvés dans son casier. Le Tribunal de police à Boudry a également prononcé une expulsion de 5 ans du territoire suisse à l’encontre de ce ressortissant français. Le prévenu a réussi à brouiller les portiques de sécurité de sortie de l’entreprise en introduisant l’or dans son anus. 


Vol par métier retenu

Pour la Cour, les faits sont graves. L’homme s’est rendu coupable de vol par métier et de tentative de vol. Elle a distingué deux situations. Pour l’or resté dans le casier de l’homme, à savoir près de 3 kilos, il n’y a que tentative de vol puisque Metalor avait toujours accès au métal précieux. En revanche, les 3,8 kilos retrouvés dans une boîte à bonbons chez le prévenu ont bel et bien été volés. Il s’agit même de vol par métier au vu de la quantité et de la fréquence des larcins. Il a sorti 21 morceaux d’or en un peu plus d’un mois. L’homme a agi pour s’enrichir et il a profité de la confiance de ses employeurs pour commettre ses vols. Par ailleurs, ses agissements n’ont été stoppés que parce qu’il a été pincé. Pour déjouer le portique de sécurité, le prévenu enfilait dans son anus le métal précieux enroulé dans du scotch. Pour les juges, la méthode utilisée montre la réelle motivation de l’accusé. L’homme a aussi été reconnu coupable de vol de composants horlogers chez Nivarox.

Le vol par métier entraîne automatiquement l’expulsion du territoire suisse pour les étrangers. L’homme, qui vit actuellement en France et a retrouvé un travail, ne pourra plus revenir en Suisse pendant cinq ans.

Les parties ont dix jours pour faire recours. Le Ministère public demandait 22 mois de prison avec sursis, la défense une peine de maximum dix mois avec sursis. /sma


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus