Votations fédérales du 9 février : les mots d’ordre dans le Jura

Les partis politiques jurassiens ont défini leurs positions sur l’initiative pour « davantage ...
Votations fédérales du 9 février : les mots d’ordre dans le Jura

Les partis politiques jurassiens ont défini leurs positions sur l’initiative pour « davantage de loyers abordables » et sur l’extension de la norme pénale antiraciste à l’orientation sexuelle

Les citoyens se prononceront le 9 février sur deux objets fédéraux. Les citoyens se prononceront le 9 février sur deux objets fédéraux.

La journée de votations du 9 février ne se résumera pas à l’élection partielle au Gouvernement jurassien. Le peuple se prononcera également sur deux objets fédéraux sur lesquels les partis politiques jurassiens ont arrêté leurs positions. Il s’agit de l’initiative pour « davantage de loyers abordables » lancée par l’Asloca et de l’interdiction de la discrimination basée sur l’orientation sexuelle. Les formations politiques jurassiennes ont donné leurs recommandations de vote.

L’initiative de l’Asloca montre un fort clivage gauche-droite dans le Jura. Le texte est soutenu par le Parti socialiste, les Verts jurassiens, le PCSI et le CS-POP. Plusieurs syndicats et associations partagent aussi cette position. L’initiative est, en revanche, combattue par l’ensemble de la droite et du centre-droit. Le PDC Jura, le PLRJ, le PEV et l’UDC appellent à voter « non ».

La situation est un peu plus contrastée concernant l’extension de la norme pénale contre la discrimination à l’orientation sexuelle. La gauche jurassienne fait également bloc sur cet objet qui obtient l’aval du PSJ, du CS-POP, des Verts et du PCSI. La droite et le centre-droit sont divisés. Le PDC Jura et le Parti libéral-radical soutiennent le texte. C’est « non » en revanche du côté de l’UDC Jura et du PEV. A noter encore que le Conseil synodal des Eglises réformées Berne-Jura-Soleure a pris position et soutient la réforme. /comm-fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus