Piano à St-Ursanne au diapason du 1400e

La manifestation musicale s’intégrera du 4 au 13 août aux festivités du 1400e anniversaire ...
Piano à St-Ursanne au diapason du 1400e

La manifestation musicale s’intégrera du 4 au 13 août aux festivités du 1400e anniversaire de la mort de Saint Ursanne avec les œuvres du compositeur Franz Liszt

Le cloître de St-Ursanne accueillera notamment des concerts autour de l’œuvre de Franz Liszt (Photo : Jacques Philippet, crescendo-jura.ch) Le cloître de St-Ursanne accueillera notamment des concerts autour de l’œuvre de Franz Liszt (Photo : Jacques Philippet, crescendo-jura.ch)

Piano à St-Ursanne se met au diapason des festivités liées au 1400e anniversaire de la mort de Saint Ursanne. La 17e édition de la manifestation musicale se tiendra du 4 au 13 août et s’intégrera à la quarantaine d’événements prévus cette année pour l’occasion. Le thème choisi par l’association Crescendo « Autour de l’abbé Liszt », en puisant dans le répertoire du compositeur hongrois Franz Liszt, résonnera comme un écho à l’héritage laissé par l’illustre fondateur de la cité médiévale. « C’est tout à fait cohérent car Liszt s’est converti à la fin de sa vie et est devenu abbé. Sa composition en est largement influencé, avec les années de pèlerinage et d’autres pièces en lien avec la religion », détaille le directeur du festival Piano à St-Ursanne, Vincent Baume. La première « Carte Blanche » à Jean-Yves Clément (éditeur, écrivain français et organisateur de festivals) sur les « Les sept dernières paroles du Christ sur la Croix » pour Piano de Joseph Haydn s’imposait également. « Le temps fort, ce sera aussi le concert anniversaire pour les 20 ans de Crescendo. Il sera donné par le pianiste grec Vassilis Varvaresos et offert au public sur inscription sur notre site », précise Vincent Baume.

Vincent Baume : « Un thème cohérent »

Piano à Porrentruy vise la jeunesse

Piano à Porrentruy, la petite sœur de Piano à St-Ursanne, veut quant à elle continuer d’attirer le jeune public du 1er au 5 avril prochain. Les deux premiers concerts se tiendront d’ailleurs à Cinémajoie pour lier piano et cinéma. « Ce partenariat a un avenir. Développer cette synergie entre le piano et le cinéma est une stratégie qui fonctionnera », sourit Vincent Baume qui y voit une manière de démocratiser la musique classique. C’est aussi dans cette volonté que s’inscrit la dernière œuvre de la pianiste bâloise Aglaia Graf, l’une des rares compositrices-interprètes contemporaines déjà passée à St-Ursanne et qui se produira cette fois à Porrentruy. « J’ai composé dans l’idée que cette musique peut plaire au jeune. J’ai aussi fait un clip vidéo, ce qui ne se fait pas vraiment en musique classique. De cette manière, j’espère pouvoir rendre la musique plus populaire », confie Aglaia Graf. Piano à Porrentruy, qui vivra sa 8e édition, avait attiré l’an dernier près de 900 spectateurs sur les quatre jours de concert. La billetterie pour les deux festivals, dont vous pouvez retrouver ici les programmes complets, est désormais ouverte. /jpi

Aglaia Graf : « Rendre la musique plus populaire »


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus