La fin du mur de grimpe de la Blancherie

Le Club alpin suisse section Delémont a décidé en Assemblée générale que ce mur, qui lui appartient ...
La fin du mur de grimpe de la Blancherie

Le Club alpin suisse section Delémont a décidé en Assemblée générale que ce mur, qui lui appartient, n’a plus lieu d’être

Le mur de grimpe de la Blancherie sera détruit, faute d'utilisateurs (photo : illustration). Le mur de grimpe de la Blancherie sera détruit, faute d'utilisateurs (photo : illustration).

Le mur de grimpe de la Blancherie à Delémont vit probablement ses dernières heures. La ville de Delémont a approché en décembre dernier le Club alpin suisse section Delémont, qui détient le mur. Elle a demandé sa fermeture définitive. Le club tenait son assemblée générale samedi et devait décider de l’avenir de son mur de grimpe. Pour Markus Hug, président, les lieux n’étaient plus assez sécurisés : « Les murs plus récents sont beaucoup plus sûrs. Nos membres et les amateurs d’escalade préfèrent utiliser la salle Bloc Up à Delémont, ou aller directement dans la nature pour s’entrainer. » Le mur de la Blancherie n’était donc quasiment plus utilisé, ainsi, le Club alpin suisse section Delémont préfère le détruire, pour éviter de continuer de payer des taxes. 


Gros succès pour la cabane du Bintal

Par ailleurs, le club alpin de la région se réjouit du succès que rencontre sa cabane, dans le Bintal. Cette dernière a récemment été rénovée et a accueilli plusieurs milliers de visiteurs en quelques semaines. A l’époque, l’ancienne cabane comptait pourtant seulement 2'000 nuitées par an. /cto


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus