Pour une reconnaissance de la langue des signes

Le PDC Berne milite pour élaborer un cadre légal afin d'apporter une reconnaissance officielle ...
Pour une reconnaissance de la langue des signes

Le PDC Berne milite pour élaborer un cadre légal afin d'apporter une reconnaissance officielle de la langue des signes

Le gouvernement bernois invite le Grand Conseil à balayer la proposition de Mohamed Hamdaoui. (photo: Fédération suisse des sourds) Le gouvernement bernois invite le Grand Conseil à balayer la proposition de Mohamed Hamdaoui. (photo: Fédération suisse des sourds)

La langue des signes doit être reconnue officiellement. C’est l’avis exprimé par le PDC bernois vendredi lors d’une conférence de presse à Berne organisée conjointement avec la fédération suisse des sourds et la communauté d'intérêts des sourds et des malentendants. Ces trois entités souhaitent qu’un cadre légal soit élaboré pour reconnaître la langue des signes.

Au niveau du canton de Berne, le député PDC biennois Mohamed Hamdaoui a déjà déposé une motion sur le sujet. Son texte demande de reconnaître la langue des signes mais aussi de la promouvoir dans les écoles et les administrations. La proposition sera débattue prochainement au Grand Conseil lors de la session de printemps qui démarre le 2 mars. Le Conseil-exécutif propose son rejet. Un rejet que le comité dit ne pas comprendre. Après Zurich et Genève, il espère, malgré tout, que Berne emboîte le pas et donne l’exemple au reste du pays. La Suisse reste l’un des derniers pays qui n’accorde par cette reconnaissance ni au niveau cantonal, ni au niveau national, précise les défenseurs de la motion du PDC.

Au niveau suisse, un postulat du conseiller national Christian Lohr a été approuvé pour accepter le principe de la reconnaissance de la langue des signes, « mais au niveau national, les choses prennent beaucoup de temps » nous a glissé Mohamed Hamdaoui. /nme

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus