Carnaval attire, carnaval énerve

Les festivités du week-end font râler les uns, et réunissent les autres. Elles ont inspiré ...
Carnaval attire, carnaval énerve

Les festivités du week-end font râler les uns, et réunissent les autres. Elles ont inspiré un commentaire à Nina Beuret

Les festivités de carnaval rassemblent, comme ici à Delémont. (Photo : Georges Henz) Les festivités de carnaval rassemblent, comme ici à Delémont. (Photo : Georges Henz)

Cortèges, bal des vieilles, Rai Tiai Tiai et Baitchai… le Jura vit au rythme de carnaval depuis quelques jours. Une fête que les uns adorent, et que les autres détestent. Nina Beuret fait partie des premiers, mais elle a quand même quelques critiques à formuler :

  Carnaval n’est pas un modèle en matière d’égalité : à Courtételle, on a vu les DJ accepter les femmes sur scène mais refuser les hommes… et à Saignelégier, on a vu quelques Baitchaiteurs clamer haut et fort qu’ils ne participeraient pas à la ronde nocturne si les femmes en étaient. Et ne me lancez pas sur le sujet de l’environnement : les tas de confettis, de gobelets jetables et d’assiettes en cartons qui s’amoncelaient, dimanche, dans les rues de Delémont et Bassecourt parlent d’eux-mêmes. Les confettis d’ailleurs, quelle invention ! Ils font la joie des enfants, mais pas toujours celle de leurs parents, qui les retrouvent encore six mois plus tard dans leurs voitures, poches, salons, et j’en passe. Ajoutons à cela le bruit jusqu’à point d’heure, la circulation perturbée par les cortèges… autant de raisons de détester cette fête. Pourtant, des centaines de Jurassiens sont au rendez-vous cette année encore pour danser au son des cliques, sillonner l’Ajoie lors du Rai Tiai Tiai, amuser la galerie dans les concours de masques… La fête réunit jeunes et vieux, avocates et maçons, femmes et hommes, elle offre une parenthèse dans la vie rangée des travailleurs, donne aux timides l’occasion de s’exprimer, et c’est peut-être tout ce que l’on en attend !


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus