Le PSJ réagit à son tour au salaire minimum dans la vente

Après le CS-POP, le Parti socialiste dénonce mercredi les échelons salariaux prévus dans le ...
Le PSJ réagit à son tour au salaire minimum dans la vente

Après le CS-POP, le Parti socialiste dénonce mercredi les échelons salariaux prévus dans le contrat-type de travail que le Gouvernement jurassien veut reconduire

Photo d'illustration Photo d'illustration

La reconduction du contrat-type de travail dans la vente fait également réagir le Parti socialiste jurassien. Dans un communiqué de presse transmis mercredi, le PSJ s’insurge que les premiers échelons du salaire horaire se situent à environ 17,50 francs alors qu’une rémunération de 20 francs de l’heure est désormais inscrite dans la loi. Le parti estime qu’un tel montant constitue « un salaire de working poor, obligeant une personne seule à avoir recours à l’aide sociale ». C’est « simplement incompréhensible, inadmissible, révoltant », conclut le PSJ. Le CS-POP avait également dénoncé la situation mardi. /comm-alr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus