Le Parlement à l'heure du coronavirus

La prochaine séance du législatif cantonal se tiendra fin mars au CEJEF à Delémont en raison ...
Le Parlement à l'heure du coronavirus

La prochaine séance du législatif cantonal se tiendra fin mars au CEJEF à Delémont en raison de la pandémie de coronavirus. L'Hôtel du Parlement ne permettait pas d'assurer une distance suffisante entre les députés

Les députés jurassiens devront changer leurs habitudes fin mars. Ils siégeront au CEJEF et non à l'Hôtel du Parlement (photo : Georges Henz, archives). Les députés jurassiens devront changer leurs habitudes fin mars. Ils siégeront au CEJEF et non à l'Hôtel du Parlement (photo : Georges Henz, archives).

Le Parlement jurassien se délocalise. La prochaine séance des députés, prévue le 25 mars, est maintenue, malgré la pandémie de coronavirus. Le législatif se réunira dans un auditorium du CEJEF. L’Hôtel du Parlement ne permettait pas d’assurer une distance suffisante entre les parlementaires. Le Bureau du Parlement s’est réuni mercredi en séance extraordinaire.


L'Etat doit continuer de tourner

« Montrer que l’Etat continue de fonctionner » : Jean-Baptiste Maître, secrétaire du Parlement, justifie ainsi le maintien de la prochaine séance du législatif cantonal. La promesse solennelle de la nouvelle membre du Gouvernement Rosalie Beuret Siess est également à l’ordre du jour. La nouvelle ministre entrera ainsi en fonction sans portefeuille, les dicastères n'ayant pas encore été répartis.

Jean-Baptiste Maître précise qu’aucun cas de coronavirus n’a pour le moment été déclaré parmi les 60 parlementaires jurassiens.


Une délocalisation historique

La délocalisation de la séance du 25 mars à l’auditorium de la Division commerciale du CEJEF à Delémont doit permettre d’assurer une distance suffisante entre les députés. La salle peut accueillir 120 personnes. C’est la première délocalisation du Parlement jurassien depuis son installation à la rue de l’hôpital il y a plus de 15 ans.

Le Bureau du Parlement met également en œuvre d’autres mesures pour les activités du Parlement, dans le cadre de la pandémie de Covid-19. Les recommandations d’hygiène et de comportement établies par l’Office fédéral de la santé publique seront strictement observées. Les visiteurs ne seront pas autorisés pendant cette séance. Les personnes présentant des symptômes ou ayant fréquenté des malades sont priées de se faire remplacer.

Les parlementaires particulièrement vulnérables sont rendus attentifs au risque de fréquenter une telle séance. Cela concerne notamment 12 députés et 11 suppléants âgés de plus de 65 ans. /comm-mmi  


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus