Le franchissement des frontières se complique

La plupart des postes frontières du canton ont été fermés ce mardi. Seules les douanes de Boncourt ...
Le franchissement des frontières se complique

La plupart des postes frontières du canton ont été fermés ce mardi. Seules les douanes de Boncourt et de Goumois sont accessibles pour les frontaliers qui viennent travailler dans le Jura

La douane autoroutière de Boncourt est un des seuls accès pour les frontaliers qui travaillent dans le Jura (photo : archives). La douane autoroutière de Boncourt est un des seuls accès pour les frontaliers qui travaillent dans le Jura (photo : archives).

Les frontaliers doivent s’armer de patience. La Suisse et la France ont renforcé mardi les contrôles pour lutter contre la propagation du coronavirus. Seule la douane autoroutière de Boncourt et celle de Goumois sont accessibles dans le canton du Jura. Tous les autres petits postes frontières ont été fermés, notamment ceux de Bure, Fahy ou encore Lucelle. La mesure fait suite aux annonces du Conseil fédéral lundi en fin de journée. Des contrôles stricts sont effectués. L’entrée en Suisse n’est autorisée que pour les ressortissants helvétiques, les personnes disposant d’un permis de séjour et celles voyageant pour le travail. Les frontaliers peuvent donc toujours venir en Suisse, ils sont compris dans cette dernière catégorie. 


La France aussi

Le président français, Emmanuel Macron, a pris des mesures pratiquement similaires dans l’Hexagone. Les contrôles aux frontières ont aussi été renforcés à partir de mardi midi. Le ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, a indiqué que les déplacements transfrontaliers devaient être réduits au strict minimum. Il a toutefois précisé qu’il ne s’agissait pas d’une fermeture totale des frontières et que les frontaliers pouvaient toujours passer pour aller travailler.

Des mesures ont également été prises concernant les frontières extérieures de l’Union européenne. Ne sont désormais admis dans l’espace commun que les ressortissants d’un pays de l’Union européenne ou de l’espace Schengen, ainsi que les Britanniques.

Précisons, enfin, que les transports de marchandises ne sont pas concernés par toutes ces mesures de restriction. /alr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus