L’armée en renfort aux frontières

Depuis quelques jours, des dizaines de militaires sont en renfort aux frontières. Ils effectuent ...
L’armée en renfort aux frontières

Depuis quelques jours, des dizaines de militaires sont en renfort aux frontières. Ils effectuent des contrôles et des patrouilles en cette période de crise sanitaire

Des militaires de l'armée suisse sont aux côtés des employés de l'Administration fédérale des douanes en cette période de pandémie (ici à Boncourt). Des militaires de l'armée suisse sont aux côtés des employés de l'Administration fédérale des douanes en cette période de pandémie (ici à Boncourt).

L'armée prête main-forte à l'Administration fédérale des douanes (AFD). Depuis le 27 mars, des militaires sont mobilisés pour surveiller le passage aux frontières dans la lutte contre le coronavirus. Ce dispositif a été présenté ce mardi à Boncourt. La circulation entre la Suisse et l’étranger et vice-versa est très réduite après les mesures mises en place par la Confédération il y a environ deux semaines. Les contrôles ont été accrus et chaque personne qui souhaite traverser la frontière doit disposer d’une autorisation spécifique. Pour épauler les employés de l’AFD, l’armée a donc mis à disposition 350 militaires, dont 18 pour la région Jura-Neuchâtel. Les militaires sont donc actifs aux douanes encore ouvertes (Goumois et Boncourt pour le Jura, Les Verrières et le Col des Roches pour Neuchâtel), ainsi que le long de la frontière verte, là où des infractions ont été constatées. Il y a 35 routes qui sont barrées entre la Suisse et la France dans les cantons du Jura et de Neuchâtel. A noter que le personnel actif dans les soins dispose, lui, toujours d’une porte d’entrée qui lui permet d’éviter les bouchons, souligne Alain Neukomm, remplaçant du Chef de la Douane Centre.

Alain Neukomm : « Une personne a poussé un barrage avec sa voiture »

Diminution des trafics

Les mesures prises par les autorités ont diminué très fortement le trafic frontalier dans la région Jura-Neuchâtel : -75% pour le trafic voyageurs et -30% pour le trafic des poids lourds. A l’échelle nationale, les employés de l’AFD ont empêché 30'500 personnes de traverser la frontière. Au chapitre du trafic de marchandises, Alain Neukomm souligne que la criminalité est en baisse. « Les saisies sont moins nombreuses, car les gens savent qu’ils seront de toute façon contrôlée à la douane », souligne Alain Neukomm.

Les contrôles des camions figurent toujours parmi les nombreuses tâches accomplies par le personnel de l'Administration fédérale des douanes et les renforts de l'armée. Les contrôles des camions figurent toujours parmi les nombreuses tâches accomplies par le personnel de l'Administration fédérale des douanes et les renforts de l'armée.

L’hélicoptère, cet outil si précieux

L’armée représente un soutien en personnel important pour l’Administration fédérale des douanes mais aussi un apport logistique indéniable. En effet, l'armée dispose d’hélicoptères. A leur bord, des militaires qui peuvent constater des délits à la frontière et les signaler à leurs collègues qui se trouvent en patrouille, au sol. Ces engins - qui peuvent voler à plus de 260 km/h - apportent une aide importante, notamment dans les prairies ou les forêts. Actuellement, leur engagement est presque quotidien dans la zone Jura-Neuchâtel. /mle

Voici un des hélicoptères de l'armée qui survole les frontières à la recherche des coupables d'infractions. Voici un des hélicoptères de l'armée qui survole les frontières à la recherche des coupables d'infractions.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus