Des carcasses sur la voie publique

Dans une communication lors du dernier Conseil général, le maire de Haute-Sorne, Jean-Bernard ...
Des carcasses sur la voie publique

Dans une communication lors du dernier Conseil général, le maire de Haute-Sorne, Jean-Bernard Vallat, a indiqué que plusieurs véhicules sans plaque occupaient des places de stationnement dans la commune

Ce genre de véhicules peut être visible sur certaines places publiques du canton. Ce genre de véhicules peut être visible sur certaines places publiques du canton.

Certains véhicules végètent sur des places de parc publiques dans la région. Abandonnées ou mises en vente, ces voitures sont garées sur des espaces habituellement dédiés à la population. Certaines sont dépourvues de plaques et sauvagement laissées pour compte dans certaines communes. Lors du Conseil général de Haute-Sorne, le maire a laissé entendre que la problématique touchait la commune fusionnée.


Deux cas à différencier

D’une part, il y a les véhicules qui disposent de plaques d’immatriculation et qui sont en bon état mais qui ne circulent pas pendant une courte période. Ces véhicules-là doivent être garés sur une place privée et non pas publique. Et puis, d’autre part, il y a le cas des carcasses, ces véhicules qui sont inutilisables. Ils ne peuvent pas être stationnés sur une place publique, ni sur une place privée. La police cantonale somme les propriétaires de ce type de véhicules de les éliminer. Ils n’ont rien à faire sur une place de stationnement publique, ni même privée.


La population joue son rôle

Les autorités de Delémont et de Porrentruy reconnaissent que les polices locales jouent un rôle important dans la localisation de ce type de véhicules. La police cantonale souligne également qu’elle reçoit des téléphones pour signaler des cas ou qu’elle les détecte elle-même lors de patrouilles. /mle

Le précisions de Michel Leoni :


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus