La cimenterie Vigier devra réduire ses émissions

Une révision de l'ordonnance fédérale sur la protection de l'air est en consultation depuis ...
La cimenterie Vigier devra réduire ses émissions

Une révision de l'ordonnance fédérale sur la protection de l'air est en consultation depuis lundi. Les six cimenteries suisses sont concernées, dont celle de Péry

L'entreprise Vigier se prépare depuis longtemps à intégrer les nouvelles exigences de la Confédération. L'entreprise Vigier se prépare depuis longtemps à intégrer les nouvelles exigences de la Confédération.

Les cimenteries suisses devront encore réduire leurs émissions. Le département fédéral de l’environnement a mis lundi en consultation une révision de l’ordonnance sur la protection de l’air. Le projet prévoit notamment d’abaisser les valeurs limites d’oxydes d’azote, ou NOx,  de plus de moitié, soit de 500 à 200 milligrammes par mètres cubes. Chez Ciments Vigier à Péry, on se prépare depuis longtemps à cette transition, comme l'explique le directeur Olivier Barbery :

« C’est une évolution attendue »

Les six fabricants de ciment en Suisse sont responsables d'environ 4% des émissions totales d'oxydes d'azote du pays. Cette réduction est donc annoncée comme pertinente en ce qui concerne la qualité de l'air. Si l’entreprise Vigier anticipe depuis plusieurs années, elle devra tout de même procéder à quelques adaptations pour remplir les futures exigences :

« Trouver un nouvel équilibre »

En Europe, l'Allemagne et la Suisse figurent parmi les pays les plus exigents en matière d'émissions. La révision de l'ordonnance sur la protection de l'air est en consultation jusqu'au 20 août. Elle concerne aussi les oxydes de soufre, l'ammoniac et les composés organiques volatils (COV), qui se forment lors de la combustion de différents matériaux. /oza-ats


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus