La jeunesse catholique doit vivre Pâques autrement

Les traditionnelles Montées vers Pâques n’ont pas pu se tenir comme à l’accoutumée la faute ...
La jeunesse catholique doit vivre Pâques autrement

Les traditionnelles Montées vers Pâques n’ont pas pu se tenir comme à l’accoutumée la faute au coronavirus. Jura pastoral a quand même proposé quelques activités

La jeunesse catholique n'a pas pu se retrouver pour les Montées vers Pâques cette année. (Photo: archives SEPAJE) La jeunesse catholique n'a pas pu se retrouver pour les Montées vers Pâques cette année. (Photo: archives SEPAJE)

La jeunesse catholique n’a pas pu vivre la Montée vers Pâques comme en avait l’habitude. Les mesures de précaution liées au coronavirus ont contraint Jura pastoral à réinventer ces temps d’échanges et de rencontres. Ces derniers devaient réunir quelque 150 jeunes âgés de 13 à 20 ans dans la Vallée de Delémont, en Ajoie, aux Franches-Montagnes et dans le Jura bernois.

Des activités ont tout de même été mises sur pied lors des quatre derniers jours avec l’appui des réseaux sociaux. Des pistes de réflexions en vidéos, des quizz et des invitations à des actions concrètes ont notamment été proposés. Mais les thématiques ont changé avec la pandémie : « Il se trouve que cette réalité que nous sommes en train de vivre donne beaucoup de sens et permet d’interpeller la question de Pâques un peu autrement, en recherchant quelque chose de l’ordre de l’espérance, de la bonne nouvelle, de la résurrection », explique Bernard Voisard, animateur au service de la pastorale jeunesse de l'Église catholique du Jura pastoral.

Bernard Voisard, animateur au SEPAJE

Les activités proposées à la jeunesse catholique sont à découvrir ici. /emu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus