Pâques n’aura pas été faste pour les chocolatiers cette année

Les ventes des artisans sont en baisses, la faute au contexte particulier provoqué par la pandémie ...
Pâques n’aura pas été faste pour les chocolatiers cette année

Les ventes des artisans sont en baisses, la faute au contexte particulier provoqué par la pandémie de coronavirus

Les rayons de la chocolaterie de Bernard Colomb se vident moins facilement cette année à Glovelier. Les rayons de la chocolaterie de Bernard Colomb se vident moins facilement cette année à Glovelier.

Pâques, c’est aussi le chocolat. Mais cette année, la population à moins la tête et le coeur à la fête en raison de l’inquiétude et des mesures de précaution liées à la pandémie de covid-19. Pour les commerçants indépendants, la situation n’est pas simple, entre arrêts de la production, fermetures des magasins et ventes en ligne encore modestes. Si certains ont pu rester ouverts, les affaires ne sont pas à la hauteur des années précédentes, en sachant que cette période est la 2e plus importante de l'année avec Noël. La concurrence des grandes surfaces est encore plus marquée. Les gens ont tendance à regrouper leurs achats, du moment qu’ils doivent limiter leurs déplacements et leurs sorties.

Chocolatier bien établi à Glovelier, Bernard Colomb ne fait pas exception. Difficile pour lui d’articuler des chiffres précis, mais la baisse des ventes est nette. Il constate tout de même une certaine solidarité envers les commerçants : « Il y a moins de clients, mais ceux qui viennent achètent plus ».

Les explication de Bernard Colomb, chocolatier à Glovelier

Chez Camille Bloch, fabricant du Jura bernois aux 210 employés, Pâques représente approximativement 5% du chiffre d'affaires. « Nous avons déjà livré nos clients comme Denner, Migros ou Coop etc. Les magasins ont leurs stocks, mais c'est vrai qu'ils voient moins de clients. Les fêtes de Pâques seront aussi en petit comité. On s'attend donc à une légère baisse des ventes », a fait savoir la responsable de la communication. Même si l'offre de produits a été élargie sur le site de vente en ligne, « cela ne va pas pouvoir compenser ce que l'on ferait normalement en cette période ». /emu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus