Les horaires de travail des employés de l'Etat inquiètent le PDC Jura

Dans une question écrite, le député Stéphane Theurillat se dit inquiet des nouveaux horaires ...
Les horaires de travail des employés de l'Etat inquiètent le PDC Jura

Le député de Porrentruy Stéphane Theurillat fait part de son inquiétude dans une question écrite

Les horaires de travail du bureau jurassien des personnes morales inquiète le PDC Jura. Les horaires de travail du bureau jurassien des personnes morales inquiète le PDC Jura. (photo d'illustration)

Le respect des mesures sanitaires ne doit pas mener à des pratiques excessives pour les travailleurs. C’est en substance la raison du questionnement du député Stéphane Theurillat. Le député dit avoir été mis au courant du fait que certains employés travaillent en deux équipes. Entre 3h30 du matin et 20h15. Une situation que le député juge inacceptable

 

Un tournus a bien été instauré

La ministre des finances, Rosalie Beuret-Siess nous a confirmé qu’un tournus a bien été instauré fin mars au sein du bureau des personnes morales. Car une chose est certaine : dans ce cas, le télétravail n’est pas possible à 100%. Certains dossiers confidentiels nécessitent une présence physique sur place. Mais les horaires de ces tournus sont différents de ceux avancés par le député. Le tournus du matin s’effectue de 6h et midi et le second de 12h15 à 18h15. Ceci afin de respecter les mesures sanitaires tout en permettant aux employés de traiter les dossiers. Le reste du temps de travail des employé peut être réalisé en télétravail.

 

Quelques cas confirmés

Le canton nous a bien confirmé que certaines personnes ont effectivement timbré dans les heures avancées par le député Stéphane Theurillat dans sa question écrite. Cela concernerait moins de cinq employés sur les vingt-cinq du service, selon le Gouvernement.

La ministre des finances Rosalie Beuret-Siess nous a assuré que ni elle, ni le chef du service des contributions n’ont été avertis de ces fonctionnements, ou d’une surcharge de travail qui pourrait en être la cause. La ministre nous a dit que le Gouvernement ne cautionne pas cette situation, qui sera clarifiée prochainement en vue d’y mettre un terme. /tna


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus