La Fromagerie des Franches-Montagnes a trouvé son rythme de croisière

Inaugurée il y a un an, l’infrastructure du Noirmont tourne désormais à plein régime. La crise ...
La Fromagerie des Franches-Montagnes a trouvé son rythme de croisière

Inaugurée il y a un an, l’infrastructure du Noirmont tourne désormais à plein régime. La crise du coronavirus a peu impacté la production, mais elle a mis un coup d’arrêt aux visites du public

La fromagerie avait été inaugurée en grandes pompes le 5 avril 2019. (archive) La fromagerie avait été inaugurée en grandes pompes le 5 avril 2019. (archive)

Voilà un peu plus d’un an que la Fromagerie des Franches-Montagnes a ouvert ses portes au Noirmont. La nouvelle installation rachetée par la coopérative laitière MIBA devait permettre d’augmenter la production de fromage, et absorber environ 15 mille litres de lait chaque jour. Après une période de rodage, la fromagerie a pu être utilisée dans sa pleine mesure. Mais selon Christophe Eggenschwiller, le président du conseil d’administration, les objectifs ont été un peu en deçà des attentes, avec 3 millions de litres de lait transformés, sur 4 millions de litres sous contrat avec les producteurs.

Christophe Eggenschwiller : « Il a fallu maîtriser un appareil technique très complexe »

La crise du coronavirus a pour l’instant peu impacté la production. Mais les visites destinées au public ont été complètement mises à l’arrêt.

« Le développement début 2020 était réjouissant »

Depuis avril dernier, 4'000 personnes ont visité l’infrastructure. La Fromagerie des Franches-Montagnes se prépare maintenant à rouvrir sa galerie touristique. Mais de l’aveu de Christophe Eggenschwiller, il faudra « un énorme effort de communication » pour réparer les dégâts causés par la crise du coronavirus. /vja


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus