Les incendies ont coûté cher à l’ECA Jura

L’Établissement cantonal d’assurance a présenté jeudi son rapport de gestion. Les incendies ...
Les incendies ont coûté cher à l’ECA Jura

L’Établissement cantonal d’assurance a présenté jeudi son rapport de gestion. Les incendies ont coûté près de 10 millions de francs mais l’institution réalise tout de même un bénéfice

Au début de l'année 2019, l'incendie d'un restaurant à Lajoux a coûté plus de 2 millions de francs à lui seul. (photo : archive) Au début de l'année 2019, l'incendie d'un restaurant à Lajoux a coûté plus de 2 millions de francs à lui seul. (photo : archive)

Les dommages dus au feu ont pesé sur les comptes de l’ECA Jura en 2019. Les 140 dossiers d’incendies enregistrés ont coûté 9’650’000 francs, selon l’institution qui a révélé son rapport de gestion 2019 jeudi. Les cinq sinistres les plus importants représentent à eux seuls une charge de plus de 8,5 millions de francs. Depuis le début de ses activités en 1979, l’ECA Jura n’avait connu qu’à une seule reprise un exercice avec des dommages dus au feu aussi importants.

François-Xavier Boillat, directeur de l’ECA : « 2019 est la pire année sous l’angle de la sinistralité « feu » après 1986 »

325 sinistres dus aux éléments naturels ont été enregistrés, pour un coût de 590’000 francs, soit « nettement en-dessous » de la moyenne annuelle, située à plus de deux millions de francs. Quant à la performance du rendement des titres et placements de capitaux, elle se monte à 10,9%.


Résultats 2019

Les comptes de profits et pertes de l'exercice 2019 consolidé des trois secteurs « assurance », « prévention et lutte contre les dommages » et « finances » se soldent par un bénéfice de 6'019’000 francs.

Depuis 2015, les nouveaux sapeurs-pompiers jurassiens suivent la formation générale de base dans le centre IFA à Balsthal. Tous les cours de formation ont ainsi permis à 165 sapeurs-pompiers de parfaire leurs connaissances dans des domaines bien spécifiques et d’acquérir les connaissances nécessaires pour lutter efficacement contre le feu et les dommages causés par les éléments de la nature.

La division « prévention et lutte contre les dommages » a procédé à l’examen de 757 dossiers de demande de permis de construire pour lesquels des conditions à remplir pour la protection contre l’incendie et les dangers naturels ont été établies. Comme durant les deux années précédentes, un cours de deux jours a été mis sur pied en faveur des bureaux d’études réalisant des projets dans le Jura, afin de les orienter sur la gestion de l’assurance qualité en protection incendie, obligatoire depuis le 1er janvier 2015.


Bilan satisfaisant

Malgré les très importants dommages causés par le feu, le Conseil d'administration et la direction de l'ECA Jura se réjouissent du bon résultat 2019. L’année 2020 verra le groupe de travail chargé de réorganiser les sapeurs-pompiers jurassiens poursuivre ses réflexions et proposer une défense incendie de qualité à l’ensemble de la population jurassienne. /comm-cto


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus