« On ne remplacera jamais une œuvre d’art par un écran »

Un mois après la réouverture des musées, contraints de garder porte close en raison du coronavirus ...
« On ne remplacera jamais une œuvre d’art par un écran »

Un mois après la réouverture des musées, contraints de garder porte close en raison du coronavirus, l’heure est au premier bilan. Entretien avec Anne Schild, conservatrice du Musée de l’Hôtel-Dieu à Porrentruy et membre du comité du Réseau interjurassien des musées

Les portes du Musée de l'Hôtel-Dieu à Porrentruy ont rouvert il y a un mois. Les portes du Musée de l'Hôtel-Dieu à Porrentruy ont rouvert il y a un mois.

Fréquentation inférieure à la normale et présence de nombreux visiteurs alémaniques: un mois après sa réouverture, le Musée de l'Hôtel-Dieu à Porrentruy tire les premières conclusions. Les institutions muséales de Suisse ont été contraintes de rester fermées pendant près de deux mois en raison du coronavirus. La Nuit des musées prévue mi-mai a notamment été annulée.

Le bilan de ce premier mois est « assez satisfaisant » pour Anne Schild, conservatrice du Musée de l'Hôtel-Dieu et membre du comité du Réseau interjurassien des musées. Les mesures sanitaires « ne changent pas fondamentalement une visite au musée », explique-t-elle. L’institution soutenue par les collectivités publiques subit une perte financière au niveau des entrées. Une conséquence « tout à fait gérable », rassure Anne Schild.

Entretien avec Anne Schild, conservatrice du Musée de l'Hôtel-Dieu à Porrentruy

La culture virtuelle ne suffit pas

Certaines institutions de la région, principalement les petits musées, ont choisi de rester fermées. La réouverture était en revanche une évidence pour le Musée de l’Hôtel-Dieu. « On avait un certain accès à la culture par écrans interposés mais ce n’est pas comme ça que se vit la culture. On ne remplacera jamais une œuvre d’art par un écran », affirme Anne Schild, alors que certains musées ont mis en place des visites en ligne pendant le confinement. « Dans le monde culturel, les arts de la scène sont certainement plus touchés que les musées », analyse enfin Anne Schild. /mmi 

Anne Schild, conservatrice du Musée de l'Hôtel-Dieu à Porrentruy et membre du comité du Réseau interjurassien des musées. Anne Schild, conservatrice du Musée de l'Hôtel-Dieu à Porrentruy et membre du comité du Réseau interjurassien des musées.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus