Moutier doit absolument redresser ses finances

L’exercice 2019 boucle sur un déficit de 1'233'080 francs, soit une dégradation de 288'695 ...
Moutier doit absolument redresser ses finances

L’exercice 2019 boucle sur un déficit de 1'233'080 francs, soit une dégradation de 288'695 francs. La ville de Moutier dispose d’un délai légal de huit ans pour reconstituer sa fortune

Les comptes 2019 sont plus rouges que prévus à Moutier. Les comptes 2019 sont plus rouges que prévus à Moutier.

Moutier s’enfonce encore dans le rouge. Les autorités ont fait le point sur les comptes 2019 vendredi en conférence de presse. L’exercice boucle sur un déficit de 1'233'080 francs au lieu des 944'385 qui avaient été budgétés, ce qui correspond à une dégradation de 288'695 francs. Un déficit qui ne peut aujourd’hui plus être compensé par la fortune.


Plusieurs facteurs d’explication

À l’exception de quelques crédits hors budget, ce sont surtout les rubriques qui ne sont pas de la compétence communale qui présentent une augmentation significative des charges ou une diminution des revenus. Il s’agit notamment des impôts sur le revenu des personnes physiques, des impôts sur les taxations spéciales, des parts aux traitements des enseignants et de la contribution de la péréquation financière. En effet, le résultat fiscal de 2018 a été meilleur que prévu, ce qui a provoqué une diminution des revenus liés à la péréquation financière l’année dernière. L’exercice 2019 a par ailleurs été marqué par une importante diminution de la subvention cantonale pour l’Ecole à journée continue. Cette baisse correspond au remboursement attendu après l’audit, qui avait révélé des erreurs de facturation. Enfin, il apparaît une nouvelle fois un déficit structurel estimé à 1 million de francs.


Situation préoccupante

Plusieurs mesures ont déjà été prises ces dernières années au sein de la Municipalité et de nouvelles devront encore être mises en place. La ville dispose en effet d’un délai légal de huit ans pour démontrer la reconstitution d’une nouvelle fortune. Deux solutions s’offrent aux autorités : augmenter les impôts, réduire les charges, ou les deux. Le maire de Moutier ne souhaite pour l’heure pas augmenter la quotité d’impôts pour ne pas surcharger les familles qui souffrent déjà de la crise liée au coronavirus. À plus long terme, il sera toutefois difficile d’y échapper, Marcel Winistoerfer :

Compte tenu de la crise économique actuelle, la Municipalité espère toutefois que le canton reconsidère le délai de huit ans pour reconstituer la fortune. Le maire de Moutier, Marcel Winistoerfer :

Le Conseil de ville de Moutier se prononcera sur les comptes 2019 lors de sa séance du 29 juin. /mdu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus