Le PVL Jura lance deux candidats pour le Gouvernement

Emilie Moreau et Alain Beuret tentent leur chance sous la nouvelle bannière du Parti vert’libéral ...
Le PVL Jura lance deux candidats pour le Gouvernement

Emilie Moreau et Alain Beuret tentent leur chance sous la nouvelle bannière du Parti vert’libéral Jura dans la course au Gouvernement

Alain Beuret et Emilie Moreau porteront,  lors des élections gouvernementales, les couleurs du nouveau Parti vert'libéral Jura, dont Didier Receveur (au centre) est le coordinateur. Alain Beuret et Emilie Moreau porteront, lors des élections gouvernementales, les couleurs du nouveau Parti vert'libéral Jura, dont Didier Receveur (au centre) est le coordinateur.

Le petit nouveau de la politique jurassienne vise le Gouvernement. Le Parti vert’libéral Jura a annoncé samedi après-midi le nom des candidats pour les élections cantonales de cet automne. Sous la bannière PVL Jura, Emilie Moreau de Porrentruy et Alain Beuret de Delémont se lancent dans la course à l’exécutif cantonal. Fort d’environ 80 membres, la future section, qui n’a pas eu le temps encore de se constituer à cause de la pandémie, compte bien jouer pleinement sa carte dans ces élections. Des listes par district sont en préparation pour le Parlement. Le comité ad intérim souhaite offrir une alternative progressiste au centre aux électeurs.

Le coordinateur du Parti vert'libéral, Didier Receveur :

Se présenter au Gouvernement : un « don de soi »

Emilie Moreau, 40 ans, s’est reconnue dans les valeurs prônées par le Parti vert’libéral. La Bruntrutaine, juriste de formation, travaille au sein de Jura Tourisme et aime défendre des projets ambitieux pour la région. Française d’origine, elle a choisi le Jura, car elle est tombée amoureuse du canton. S’engager en politique pour Emilie Moreau, c’est « un don de soi » :

« Redevenir un pionnier »

Alain Beuret, de Delémont, architecte et urbaniste, a travaillé plusieurs années au sein de l’administration cantonale avant de rejoindre une association suisse spécialisée dans l’aménagement du territoire, EspaceSuisse. Alain Beuret, 41 ans, souhaite offrir à notre canton « l’occasion de redevenir un pionnier » en développant des projets ambitieux. Selon Alain Beuret, la crise du coronavirus peut aussi être perçue comme une chance pour davantage miser sur le télétravail, qui peut s’avérer être un atout pour le Jura et permettre une meilleure conciliation de la vie familiale. Il explique pourquoi il a voulu se lancer dans la course. Alain Beuret :

Le Parti vert’libéral partira à la rencontre des électeurs du 8 au 16 août en effectuant un tour du Jura à vélo. /ncp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus