Les premiers répondants reprennent du service dans le Jura

Les bénévoles de la fondation RéaJura Cœur peuvent à nouveau répondre aux alarmes lancées lors ...
Les premiers répondants reprennent du service dans le Jura

Les bénévoles de la fondation RéaJura Cœur peuvent à nouveau répondre aux alarmes lancées lors d’arrêts cardiaques. Le dispositif avait été mis à l’arrêt en raison du coronavirus

Le réseau de la fondation RéaJura Coeur peut à nouveau venir en aide aux personnes victimes d'arrêts cardiaques (photo : archives). Le réseau de la fondation RéaJura Coeur peut à nouveau venir en aide aux personnes victimes d'arrêts cardiaques (photo : archives).

Les alarmes des premiers répondants sonnent à nouveau dans le Jura. Les bénévoles du réseau de la fondation RéaJura Cœur ont pu reprendre du service la semaine passée pour venir en aide aux personnes victimes d’arrêts cardiaques. Le dispositif avait été mis en pause pendant plus de deux mois à cause du coronavirus. La mobilisation des premiers répondants a été réactivée le 9 juin par le biais de l’application pour smartphones qui émet les alertes.

La fondation RéaJura Cœur a coordonné la reprise avec le Service de la santé publique et la CASU 144 Fribourg-Jura en tenant compte des prescriptions sécuritaires préconisées par les instances sanitaires suisses et européennes. Quelque 330 bénévoles actifs dans le Jura ont, par exemple, reçu par la poste un masque FFP2 et une lettre expliquant les différentes recommandations. Il leur est notamment conseillé de ne pas placer leur visage à proximité de la bouche ou du nez de la victime. Par ailleurs, les premiers répondants ne doivent pas effectuer de ventilation artificielle de type bouche à bouche ou bouche à nez. Ils ont également la possibilité de se déconnecter de l’application aussi longtemps qu’ils le souhaitent.

Le président du Conseil de fondation RéaJura Cœur, Christophe Bélet, souligne que la pandémie n’a pas eu de grande influence sur le recrutement des bénévoles. Les formations ont toutefois dû être stoppées dans toute la Suisse durant la période de semi-confinement. /comm-alr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus