L’H-JU consolide sa santé financière

L’Hôpital du Jura a publié son rapport d’activité 2019. Pour la première fois de son histoire ...
L’H-JU consolide sa santé financière

L’Hôpital du Jura a publié son rapport d’activité 2019. Pour la première fois de son histoire, l’établissement parvient à dégager une marge qui assure sa pérennité

L'hôpital du Jura tire un bilan financier plutôt encourageant. L'hôpital du Jura tire un bilan financier plutôt encourageant.

L’année en cours s’annonce compliquée, mais l’Hôpital du Jura (H-JU) peut s’appuyer sur de bons résultats financiers pour 2019. L’établissement a publié vendredi son rapport d’activité qui fait état d’un chiffre d’affaire en hausse de 5,7%. Ainsi, les dirigeants qualifient le résultat de « très bon ». Pour le président du conseil d’administration Jacques Gygax, il « couronne six années d’actions, d’améliorations et de corrections ». Le regain de confiance des Jurassiens envers leur hôpital et les compétences du personnel sont les facteurs principaux de ces bons chiffres selon le directeur Thierry Charmillot, qui constate que l'augmentation de l’activité est plus importante que prévu.

Thierry Charmillot : « Les Jurassiens reviennent se faire soigner chez nous »

L’hôpital se réjouit également de dépasser ses objectifs en termes d’EBITDA, soit le résultat avant les intérêts, impôts et amortissements, qui se monte à 8,2%. Cet indicateur permet notamment d’évaluer la santé d’une entreprise et sa capacité à financer ses investissements. Au début d’année, une étude alarmiste publiée par le cabinet PwC s’inquiétait de la santé financière des hôpitaux suisses, dont l’hôpital du Jura. L’H-JU avait à l’époque expliqué qu’une EBITA de 8% suffirait à assurer la survie de l’hôpital et s’attendait à boucler 2019 avec une marge de 7%.


Un geste pour les employés

L’Hôpital du Jura va offrir un bon de 200 francs à chaque employé, soit une somme globale de 360'000 francs. Un geste de reconnaissance qui vise à saluer le travail du personnel. « Il faut se rappeler qu’à l’époque, l’Hôpital a demandé des sacrifices à ses collaborateurs sur l’aspect pécunier », rappelle Thierry Charmillot. A la lecture des chiffres 2019, « il était logique de leur rétrocéder quelque chose » ajoute le directeur qui précise que la décision a été prise avant la pandémie de Covid-19. Les bons seront valables auprès des membres de l’Association du commerce jurassien. Beaucoup soutenu durant la crise sanitaire, l’H-JU veut à son tour faire un geste envers les commerçants et prestataires jurassiens. /comm-vja-clo

Thierry Charmillot : « Chaque employé recevra le même bon »


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus