Des jeunes livrent leur regard sur le monde en 2080

L’association « À part entière » a réadapté son spectacle sous forme de capsules vidéo, la ...
Des jeunes livrent leur regard sur le monde en 2080

L’association « À part entière » a réadapté son spectacle sous forme de capsules vidéo, la faute au coronavirus. Le projet s’intitule « On sera quand même vieux en 2080 » et sort cette semaine

Les 10 jeunes de l'association « À part entière » qui ont participé au projet. (Photo: « À part entière ») Les 10 jeunes de l'association « À part entière » qui ont participé au projet. (Photo: « À part entière »)

« On sera quand même vieux en 2080 », c’est le nom d’une série de capsules vidéo que présente cette semaine « À part entière ». Elle est déclinée du spectacle que devait initialement présenter sur scène cette association qui propose une année d’expériences à des jeunes de 15 à 25 ans pour leur permettre d’acquérir des compétences humaines. Mais le coronavirus a forcé les responsables à rebondir pour revoir leur projet.

Le spectacle « On sera vieux en 2080 » devait, en effet, être présenté au Forum St-Georges fin mars, soit au moment où le semi-confinement a commencé. Il a donc fallu réorienter le projet, non pas en filmant du théâtre, mais en imaginant un langage cinématographique sur la base des textes initiaux. « Nous nous sommes posé deux questions. La première c’est qu’est-ce que ces jeunes, qui seront vieux en 2080, imaginent pour le futur, ainsi que leur place dans ce monde. La deuxième est plus personnelle, à savoir qu’est-ce que ces jeunes aimeraient partager avec le spectateur, par exemple leurs questions, leurs doutes, leurs confidences », explique Laure Donzé, metteuse en scène et intervenante pédagogique à « À part entière ».

Ces 10 jeunes ont pris part à toutes les étapes de la création. Ils ont écrit les textes et ils ont participé au tournage, ainsi qu’au montage sons et images de ces capsules vidéo. En plus de scènes communes, ils ont chacun apporté leur contribution artistique dans une scène personnelle. Anouck, par exemple, a choisi de remodeler sa prestation de chant en y ajoutant de la peinture.

Anouck a choisi le bodypainting en chanson

Andrea a, elle, profité de l’occasion pour extérioriser ses émotions en racontant des épisodes personnels de sa vie.

Andrea s'est confiée en dansant

Danse, chant, textes, confidences… ces différents témoignages entendent ouvrir une fenêtre sur la génération des moins de 25 ans de notre société. Au final, le projet « On sera quand même vieux en 2080 » se compose de 4 capsules vidéo de cinq à dix minutes chacune. « À part entière » en dévoilera une par jour tout au long de cette semaine ici. /emu

Les jeunes en plein tournage. (Photo: « À part entière ») Les jeunes en plein tournage. (Photo: « À part entière »)


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus