A la santé des Princes-Évêques !

Le viticulteur jurassien Hervé Schaffter a planté plusieurs pieds de vigne au château de Porrentruy ...
A la santé des Princes-Évêques !

Le viticulteur jurassien Hervé Schaffter a planté plusieurs pieds de vigne au château de Porrentruy. Il espère pouvoir proposer 300 bouteilles de vin blanc noble

Les pieds de vigne ont été installés au pied du mur... Les pieds de vigne ont été installés au pied du mur...

Un viticulteur jurassien investit le château de Porrentruy. Hervé Schaffter, établi à Bassecourt, a planté récemment plusieurs pieds de vigne au château de Porrentruy, sur le site des anciens jardins des Princes-Évêques. Il a installé deux cépages blancs sur une surface d’environ 500 mètres carrés avec l’ambition de proposer environ 300 bouteilles d’un vin noble destiné aux tables gastronomiques. A l’initiative de ce projet, le viticulteur de Bassecourt a trouvé un arrangement avec le canton pour pouvoir s’installer sur les hauteurs de la cité bruntrutaine.


Donnant-donnant

C’est avec des étoiles dans les yeux qu’Hervé Schaffter évoque ce nouveau projet. « Ce site, c’est le balcon des Princes-Évêques, avec une vue plongeante sur Porrentruy, c’est magnifique », s’exclame le viticulteur. Et le site lui offre également certains avantages : « Les murs historiques gardent beaucoup de chaleur lors des beaux jours et la dégage la nuit, ce qui profite aux vignes », décrit-il. Hervé Schaffter a prêté également une attention particulière au passé de l’endroit. « J’ai tâché de mettre en valeur le site de la meilleure manière possible, en plantant les pieds de vigne de façon rectiligne », renchérit-il.

Hervé Schaffter : « Il y avait pas mal de vin au temps des Princes-Évêques »

Un travail éprouvant

L’emplacement de ces vignes comprend toutefois quelques inconvénients. En effet, il est difficilement accessible et y apporter les outils de travail peut parfois s’avérer contraignant. Il faudra donc s’adapter et effectuer beaucoup de tâches à la main. Hervé Schaffter le prend avec le sourire : « La cuvée des Princes-Évêques, ça se mérite », conclut-il ! /mle


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus