La Fondation St-Germain étend sa capacité d’accueil

La structure qui accueille des jeunes en rupture sociale ou familiale dispose depuis février ...
La Fondation St-Germain étend sa capacité d’accueil

La structure qui accueille des jeunes en rupture sociale ou familiale dispose depuis février de 8 places supplémentaires dans un bâtiment à Porrentruy alors que les demandes de placement sont en hausse depuis plusieurs années

La Fondation St-Germain constate une augmentation croissante des demandes de placement. La Fondation St-Germain constate une augmentation croissante des demandes de placement.

« Nous avons répondu à l’urgence ». Les mots du directeur de la Fondation St-Germain, Philippe Eggertswyler, illustrent à quel point le placement des jeunes en situation de rupture sociale ou familiale est devenu un problème délicat. « Cela fait plusieurs années que l’on a un taux d’occupation de plus de 100%, et on constate une augmentation constante des demandes auxquelles on ne peut pas toujours répondre », appuie le directeur. Face à ce constat de saturation, la fondation se met donc en quête d’un nouveau site en décembre dernier. Deux mois plus tard, en février, huit places d’accueil supplémentaires sont créées à Porrentruy, dans un bâtiment loué à la Fondation Les Castors. Actuellement, 34 jeunes sont accueillis sur les deux sites de Delémont et Porrentruy, contre 26 auparavant.


« Cela permet de donner un peu d’oxygène »

« L’ouverture de ces places nous permet de donner un peu d’oxygène à la situation générale. Mais ça ne répond pas encore à l’ensemble des besoins », insiste la ministre en charge de l’action sociale, Nathalie Barthoulot. Cette extension des capacités d’accueil pour des jeunes de 7 à 18 ans est soutenue par le Canton du Jura. Si la Fondation St-Germain fonctionne comme un organisme privé, elle bénéficie d’une délégation de mission de service public puisque ses établissements sont les seuls lieux du Jura à même d’héberger des enfants et adolescents vivant ce type de problématiques. Un placement coûte environ 260 francs par jour, dont une centaine de francs à la charge des familles. « Mais il aurait de toute façon fallu placer ces jeunes car il y a des décisions judiciaires ou administratives qui le commandent. Bien sûr que cela engendre un coût supplémentaire, mais le canton aurait payé la même chose pour les placer dans le canton de Vaud ou de Fribourg par exemple », explique la ministre.

Nathalie Barthoulot : « Le même coût si ces jeunes avaient été placés ailleurs »

Car le but est justement de ne pas recourir sans cesse à ces placements extra-cantonaux par manque de place. Ils peuvent s’imposer dans certains cas, lorsqu’il apparaît judicieux « d’éloigner » une personne d’une sphère d’influence néfaste pour elle. Mais la fondation tient aussi à collaborer au plus près avec les familles. « Garder les jeunes dans le Jura est une aubaine, c’est un avantage sur l’aspect éducatif. Quand un enfant doit partir de chez lui pour être accueilli sur Genève ou dans le Valais, il y a un lien familial qui se casse et donc tout un travail qui ne peut pas être effectué », regrette Philippe Eggertswyler.

Philippe Eggertswyler : « Un avantage sur l'aspect éducatif et familial »

Une solution provisoire en attendant un projet d’extension à Delémont

Pour cette extension à Porrentruy, six équivalents plein-temps (EPT) ont été créés et la fondation emploie actuellement une soixantaine de collaborateurs. Malgré ces efforts, la structure bruntrutaine se veut uniquement une solution provisoire, une extension du site à Delémont étant toujours à l’étude selon le directeur de la fondation St-Germain. « On est justement en train de réfléchir avec l’Office fédéral de la justice et le canton aux prestations que cette future structure devra fournir, notamment la question d’y intégrer des classes spécialisées ». Des classes qui existent dans d’autres cantons mais pas dans le Jura où les jeunes placés n’ont d’autre choix que de s’inscrire dans un cursus scolaire classique. /jpi

Philippe Eggertswyler sur le projet d'extension à Delémont

Le bâtiment situé à Porrentruy est loué à Fondation Les Castors. Le bâtiment situé à Porrentruy est loué à Fondation Les Castors.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus