Caritas Jura tend l'oreille

Dès le 2 août, des bénévoles répondront aux demandes d'écoute des personnes qui le demandent ...
Caritas Jura tend l'oreille

Dès le 2 août, des bénévoles répondront aux demandes d'écoute des personnes qui le demandent à travers une nouvelle prestation téléphonique baptisée « Allo, y’a quelqu’un pour écouter »

La permanence téléphonique de Caritas Jura veut offrir une écoute attentive aux personnes qui en ressentent le besoin. (Photo: LDD) La permanence téléphonique de Caritas Jura veut offrir une écoute attentive aux personnes qui en ressentent le besoin. (Photo: LDD)

Caritas Jura à l'écoute. Pour répondre aux besoins de la population en cette période d’incertitudes liée à la pandémie de coronavirus, l’association met en place une nouvelle prestation d'accompagnement et d'écoute par téléphone. Baptisée « Allo, y’a quelqu’un pour écouter », elle sera ouverte dès le 2 août. Une équipe de bénévoles formés à l’écoute recevra les appels des personnes qui souhaitent se confier et ne savent pas vers qui se tourner. « Plusieurs éléments nous ont poussés à mettre en place cette prestation, explique Claire Cerna, responsable du secteur accompagnement et deuil à Caritas Jura. Nous avons une soixantaine de bénévoles formés qui ne pouvaient plus aller sur le terrain aussi facilement qu'avant. Cette ligne est une manière de mettre à profit leurs compétences. L’autre raison, c’est l’incertitude liée à la crise sanitaire et le semi-confinement. De nombreuses personnes se retrouvent dans une situation inconnue qui peut être angoissante. »

Claire Cerna :  « la crise sanitaire a fait surgir des situations émotionnelles parfois cachées  »

Mais pas question de remplacer les thérpeutes pour autant, précise Claire Cerna :

« les bénévoles ne sont pas là pour apporter des réponses, mais pour écouter »

Concrètement, après la prise de contact, un premier entretien a lieu par téléphone avec Claire Cerna. Il sert à déterminer les besoins et le cadre des entretiens, « mais aussi à éventuellement rediriger la personne si nous estimons que la situations n'est pas de notre ressort » explique la responsable. Ensuite, le lien est fait avec le ou la bénévole. 

La personne qui fait appel à cette prestation aura toujours le ou la même bénévole au bout du fil, jusqu'à six séances d'une heure, à raison d'une heure par semaine maximum. 

« Au-delà, nous réalisont un nouvel entretien, pour évaluer la situation et si nécéssaire, poursuivre le suivi » explique Claire Cerna.

La ligne téléphonique « Allo, y’a quelqu’un pour écouter » sera ouverte gratuitement dès le 2 août  au 032 421 35 60. Les personnes qui le souhaitent peuvent également prendre contatc par email : claire.cerna@caritas-jura.ch. Quant aux personnes qui souhaiteraient se former au bénévolat, elles peuvent se renseigner sur le site de Caritas Jura. /tna


Actualisé le

 

Actualités suivantes