Les agriculteurs jurassiens entre satisfaction et appréhension

La sécheresse de ces derniers jours est favorable aux récoltes d’orge et de blé mais pas aux ...
Les agriculteurs jurassiens entre satisfaction et appréhension

La sécheresse de ces derniers jours est favorable aux récoltes d’orge et de blé mais pas aux cultures de betteraves ou de maïs

Les moissons sont en cours dans la région. Les agriculteurs se réjouissent de pouvoir les accomplir par beau temps. Les moissons sont en cours dans la région. Les agriculteurs se réjouissent de pouvoir les accomplir par beau temps.

Les agriculteurs jurassiens transpirent au sens propre comme au figuré. La sécheresse et la chaleur de ces derniers jours sont propices pour la moisson de blé et d’orge qui est en cours. Ces deux céréales ont bénéficié de bonnes conditions et seront de bonne qualité, d’après Nicolas Pape, président d’AgriJura. Les conditions météorologiques sont moins favorables pour le maïs, les betteraves qui seront récoltés plus tard ou encore pour les prairies. Certains paysans remercient donc Dame nature pour la météo radieuse de ces derniers jours. D’autres la supplient d’arroser très vite leurs champs et prairies. La période sèche observée au mois d’avril ne joue plus vraiment de rôle aujourd’hui, les paysans ayant pu faire des réserves de fourrage, selon le président d’AgriJura. 

Nicolas Pape : « Il faudra que la pluie revienne »

Les sols manquent d’eau

Ces dernières années ont été marquées par des périodes de sécheresse conséquente. De ce fait, les réserves hydriques sont faibles dans les sols. Les agriculteurs espèrent donc que l’automne et l’hiver seront humides. Certains envisagent même de varier leur culture, afin d’être moins tributaires de ces réserves en eau, selon Nicolas Pape. /mle

Nicolas Pape : « Mettre en place des cultures qui supportent mieux l’humidité »


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus