Des frais à partager entre pompiers

Lorsqu’un SIS n’a pas suffisamment de moyens ou d'hommes pour circonscrire un sinistre, l’ECA ...
Des frais à partager entre pompiers

Lorsqu’un SIS n’a pas suffisamment de moyens ou d'hommes pour circonscrire un sinistre, l’ECA et la commune secourue sortent le porte-monnaie

Plusieurs incendies ont nécessité l'intervention des hommes du feu ces derniers jours, comme à Bure. (Photo : Police cantonale jurassienne). Plusieurs incendies ont nécessité l'intervention des hommes du feu ces derniers jours, comme à Bure. (Photo : Police cantonale jurassienne).

Les hommes du feu ont eu fort à faire ces derniers jours. Bure, Porrentruy, Courroux : ces incendies importants ont mobilisé plusieurs corps de sapeurs-pompiers. Mais alors qui paie quoi ? L’intervention des Services d’incendie et de secours coûtent quelques milliers de francs, pour défrayer les personnes déployées sur le site. La somme diffère en fonction du temps passé à éteindre le sinistre : quelques heures pour un feu de cheminée, plusieurs jours pour cet incendie la semaine dernière d’une grange remplie de foin à Bure.

Pour défrayer les pompiers, la commune du lieu du sinistre utilise le montant versé annuellement par les personnes non-engagées à travers les taxes d’exemption. Si le SIS mobilisé fait appel à un Centre de renfort, l’ECA Jura prend en charge les frais. Idem lors de l’intervention de pompiers français. Par contre, si le Service d’incendie et de secours doit demander de l’aide à un SIS d’un territoire voisin, c’est normalement à la commune secourue de sortir le porte-monnaie après discussion entre les différentes autorités. Et si le sinistre résulte d’un délit intentionnel ou d'une négligence grave, les autorités communales peuvent se retourner vers son auteur.


Le CRISD à Porrentruy

Le Centre de renfort de Delémont a été mobilisé sur l’incendie d’un bâtiment en vieille ville de Porrentruy vendredi, mais uniquement pour amener une remorque utilisée par les ambulanciers de l’Hôpital du Jura. Le CATASAN, qui est garé dans le hangar des pompiers delémontains, contient du matériel de premier secours. Aucun sapeur-pompier vadais n’est donc intervenu sur le sinistre. Pour appuyer le Centre de renfort de Porrentruy, ce sont les SIS Calabri et Mont-Terri qui ont envoyé des porteurs d’appareil respiratoire, des hommes et des femmes habilités à entrer dans des bâtiments en feu. /ncp


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus