Baignade à nouveau autorisée à Neuchâtel

Les résultats d'analyse des échantillons d'eau prélevés à différents endroits du lac de Neuchâtel ...
Baignade à nouveau autorisée à Neuchâtel

Les résultats d'analyse des échantillons d'eau prélevés à différents endroits du lac de Neuchâtel se sont révélés négatifs en toxines produites par les cyanobactéries

La baignade est à nouveau autorisée sans restriction sur l'ensemble du lac de Neuchâtel. La baignade est à nouveau autorisée sans restriction sur l'ensemble du lac de Neuchâtel.

Faire trempette dans le lac de Neuchâtel est à nouveau autorisé. Si la présence de cyanobactéries a été confirmée, les résultats d'analyse des échantillons d'eau prélevés à différents endroits du lac se sont révélés négatifs en toxines. La baignade est à nouveau autorisée pour l’ensemble des rives, communiquent les Cantons de Neuchâtel, Vaud et Fribourg mercredi. Les cyanobactéries visibles en surface des eaux ont pratiquement disparu après la météo orageuse et pluvieuse de ces derniers jours.

L’interdiction de se baigner entre l’embouchure de l’Areuse et Colombier est donc levée avec effet immédiat. Elle avait été décrétée à la suite de l’empoisonnement mortel de six chiens la semaine passée. Les résultats des analyses sur les animaux morts ne seront pas connus avant plusieurs jours. L’hypothèse probable d’un décès lié à l’ingestion de ces algues bleues reste d’actualité mais n’est pas confirmée.

La prudence reste toutefois de mise pour les petits enfants et les animaux domestiques en cas de fortes chaleurs et dans les eaux stagnantes et peu profondes. Les risques pour la santé humaine sont limités, mais une attention particulière doit être portée afin que les plus petits ne boivent pas l’eau du lac et qu’ils ne portent pas à leur bouche des galets de plages par exemple. Pour les animaux domestiques, les cyanobactéries sont clairement dangereuses et peuvent conduire au décès de l’animal qui en aurait ingéré, soulignent les autorités. Il est donc fortement recommandé de ne pas les laisser se baigner ou s’abreuver dans les eaux stagnantes en cas d’épisode de chaleur. /comm-jpp 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus