Chevaux et éleveurs au repos

Le 117e Marché-Concours national de chevaux devait avoir lieu ce week-end, mais attendra l'année ...
Chevaux et éleveurs au repos

Le 117e Marché-Concours national de chevaux devait avoir lieu ce week-end, mais attendra l'année prochaine, Covid-19 oblige. Rencontre avec un éleveur, fervent habitué des courses, qui raconte le vide que laisse cette annulation

Pierre-Alain Waefler s'oocupe comme chaque année de ses bêtes, mais cette année, aucune d'entre elles ne foulera le champ de course. Pierre-Alain Waefler s'oocupe comme chaque année de ses bêtes, mais cette année, aucune d'entre elles ne foulera le champ de course.

Le champ de course reste désespérément vide ce week-end à Saignelégier, la faute à la pandémie de Covid-19. L’annulation du 117e Marché-Concours national de chevaux est un coup dur pour beaucoup de Francs-Montagnards, d’éleveurs, de passionnés d’équitation et de fêtards. Pierre-Alain Waefler en fait partie : l’éleveur participe aux courses depuis longtemps, et cette année est forcément particulière pour lui. La préparation des courses en char attelé lui prend habituellement beaucoup de temps au printemps et en été, mais cette ferveur et l’ambiance de la manifestation lui manquent. /nbe

Pierre-Alain Waefler, éleveur de chevaux et de bovins à la Ferrière : « bien souvent on finissait vers 21h ou 22h, là c’est un peu le chômage »


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus