Des outils pour améliorer la relation des enseignants avec les parents

Les professeurs de l’école primaire de Boncourt ont suivi mercredi une matinée de formation ...
Des outils pour améliorer la relation des enseignants avec les parents

Les professeurs de l’école primaire de Boncourt ont suivi mercredi une matinée de formation consacrée à la collaboration avec les parents d’élèves

La relation entre les enseignants et les parents d'élèves était au coeur d'une formation à l'école primaire de Boncourt mercredi (photo d'illustration). La relation entre les enseignants et les parents d'élèves était au coeur d'une formation à l'école primaire de Boncourt mercredi (photo d'illustration).

L’école primaire de Boncourt se penche sur la relation entre parents et enseignants. Les professeurs de l’établissement ont assisté mercredi à une matinée de formation. La nouvelle directrice, Sephora Choulat, a initié la démarche après en avoir discuté avec ses collègues. Pour certains, le dialogue devient de plus en plus compliqué. Si des parents sont très investis, d’autres semblent inexistants. L’objectif est de « casser cette structure de l’enseignant qui n’est pas abordable pour travailler dans un esprit de collaboration », a souligné à RFJ la responsable. L’atelier était animé par le formateur Luc Schindelholz qui vient de terminer un ouvrage sur la question.


Une école plus accessible

Plusieurs pistes ont été évoquées pour améliorer la situation dont celle de rendre l’école plus accessible. « Les parents doivent pouvoir venir librement, spontanément, voir ce qu’il se passe dans les classes », indique Sephora Choulat. Pour la directrice, il est aussi important que les enseignants expliquent clairement comment ils fonctionnent. L’idée d’entretiens individuels avec les parents et l’enfant dans un autre cadre que celui de l’école a aussi été avancée. « La classe peut parfois être un lieu de souffrance. Partir dans un endroit neutre permet aussi d’établir une relation plus sereine », explique Sephora Choulat.

Les enseignants doivent donc se rendre disponibles, mais il est aussi essentiel d’établir un cadre dès le départ. Chacun doit respecter la vie privée de l’autre d’après la directrice de l’école primaire de Boncourt. Alors que les nouveaux moyens de communication prennent toujours plus de place, Sephora Choulat insiste sur le fait d’instaurer certains horaires pour dialoguer ou transmettre des informations. /alr

La directrice de l'école primaire de Boncourt, Sephora Choulat, explique pourquoi la formation a été organisée


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus