Climat de consommation difficile pour la bijouterie et l’horlogerie

Les commerces qui vendent des montres et des bijoux dans le Jura souffrent toujours des effets ...
Climat de consommation difficile pour la bijouterie et l’horlogerie

Les commerces qui vendent des montres et des bijoux dans le Jura souffrent toujours des effets économiques de la pandémie de covid-19 et le port obligatoire du masque n’arrange rien

La crise sanitaire liée au coronavirus touche le secteur horloger suisse qui doit se réorganiser. (Photo : illustration). La crise sanitaire liée au coronavirus touche le secteur horloger suisse qui doit se réorganiser. (Photo : illustration).

La crise du coronavirus continue à affecter le commerce de détail dans l’horlogerie et la bijouterie. Comme d’autres, le secteur a souffert de la période de semi-confinement et n’a pas retrouvé son niveau de ventes de l’an dernier. Le chiffre d’affaires des commerces actifs dans l’horlogerie et la bijouterie est ainsi en baisse par rapport à 2019. C’est le cas, notamment, pour Didier Mancini qui possède deux boutiques à Porrentruy – à l’Esplanade et en vieille–ville – ainsi qu’une troisième à Delémont. Le patron Didier Mancini relève que son secteur n’est pas le seul à connaître des difficultés mais il souligne un aspect plus spécifique de son type d’activités :

Didier Mancini porte également un regard dubitatif sur l’obligation de porter un masque dans les commerces jurassiens. La décision a été prise début juillet par le Gouvernement à la suite d’un rebond du nombre de cas de coronavirus. Didier Mancini ne la conteste pas sur le fond mais il aurait souhaité un système moins rigide. L’homme cite notamment celui choisi récemment dans le canton de Neuchâtel où le masque est obligatoire dans les commerces d’une capacité de plus de dix personnes. Par ailleurs, le nombre de personnes autorisées à l'intérieur des commerces est limité à 8 personnes pour 8 mètres/carré de surface utile. 

Pour Didier Mancini, le port du masque ne représente pas forcément un frein à la consommation mais il estime que cela ne facilite pas les achats :

Pour rappel, le port du masque dans les commerces jurassiens a été imposé pour une durée d’au moins deux mois, soit jusqu’au 6 septembre compris. /fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus