Une situation « dramatique » pour les forains

Jacques Boulanger, forain de Porrentruy, évoque les difficultés de son secteur durement frappé ...
Une situation « dramatique » pour les forains

Jacques Boulanger, forain de Porrentruy, évoque les difficultés de son secteur durement frappé par la crise du coronavirus

Jacques Boulanger, forain jurassien, attend avec impatience la reprise des activités dans son secteur. Jacques Boulanger, forain jurassien, attend avec impatience la reprise des activités dans son secteur.

Les temps sont durs pour les forains. La période de semi-confinement liée au coronavirus a stoppé leurs activités et la situation ne s’est pas beaucoup améliorée depuis. Les manifestations de l’été comme les fêtes de village et les braderies ont presque toutes été annulées, ce qui provoque un énorme manque à gagner. Jacques Boulanger, de Porrentruy, est forain avec son épouse depuis une vingtaine d’années. Il exploite divers équipements comme un carrousel, un tir-pipes, un trampoline et un château gonflable. Jacques Boulanger qualifie la situation de « dramatique » pour sa branche d’activités : 

La situation est économiquement très compliquée pour les forains. Les rentrées d’argent se font rares alors que les frais, eux, continuent à courir. Jacques Boulanger explique comment il tient le coup financièrement :

A noter encore que des forains ont manifesté mercredi dernier devant le Palais fédéral, à Berne, pour sensibiliser les autorités à leurs problèmes. /fco



Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus