Élections cantonales : treize candidats au Gouvernement jurassien

Le délai de dépôt des listes est arrivé à échéance ce lundi midi. Huit hommes et cinq femmes ...
Élections cantonales : treize candidats au Gouvernement jurassien

Le délai de dépôt des listes est arrivé à échéance ce lundi midi. Huit hommes et cinq femmes sont en lice pour briguer un des cinq sièges à l’exécutif.

Les cinq ministres sortants se représentent au Gouvernement jurassien. (Photo : Georges Henz). Les cinq ministres sortants se représentent au Gouvernement jurassien. (Photo : Georges Henz).

Les dés sont jetés en vue des élections cantonales de cet automne. Le délai de dépôt des listes est arrivé à échéance ce lundi midi. Il n’y a pas eu de surprise de dernière minute pour le Gouvernement : ils sont donc treize pour cinq fauteuils, soit huit hommes et cinq femmes en lice dans huit partis. Ils étaient dix-huit candidats il y a cinq ans. On comptait alors cinq représentants du Rauraque du Nord qui n’est plus dans la course cette année, et cinq représentants du PDC, qui se lance désormais pour la première fois avec deux candidats. Un nouveau venu apparait dans la course à l’exécutif : le parti Vert’libéral.


Equité des régions

Les cinq ministres sortants briguent un nouveau mandat : une première depuis 2010. Ces sortants représentent à eux seuls leur parti respectif dans l’élection à venir, à l’exception du PDC, où Stéphane Babey est candidat aux côtés de Martial Courtet.

On observe une belle équité par régions, avec cinq candidats du district de Delémont, quatre Ajoulots et quatre Franc-Montagnards. Parmi les Vadais, la socialiste Nathalie Barthoulot (sortante), le PDC Martial Courtet (sortant), l’UDC Didier Spies, la Verte Céline Robert-Charrue et le Vert’libéral Alain Beuret. L’Ajoie compte la socialiste Rosalie Beuret Siess (sortante), le PLR Jacques Gerber (sortant), le PDC Stéphane Babey et la Vert’libérale Emilie Moreau. Les candidats taignons sont le PCSI David Eray (sortant), l’UDC Brigitte Favre, le Vert Vincent Schmitt et le CS-POP Francisco Pires.

Pour la première fois depuis l’entrée en souveraineté, on ne compte pas plus de deux candidats par liste. De quoi mettre du piment dans la campagne. Un des enjeux principaux se situe au PDC, qui veut reconquérir son deuxième siège perdu lors de l’élection partielle du 1er mars dernier. Il sera également intéressant de voir si les partis qui ne sont pas représentés au Gouvernement aujourd’hui seront en mesure de bouleverser la hiérarchie en place et de mettre à mal la fameuse prime aux sortants.


457 candidats au Parlement

L’élection au Parlement jurassien s’annonce très engagée. Tous les partis gouvernementaux lancent 60 candidats dans la course au législatif, tout comme l’UDC et les Verts. Pour la première fois, le CS-POP présente une liste aux Franches-Montagnes. Le Parti évangélique se lance pour la toute première fois à l’échelle cantonale avec six prétendants dans le district de Delémont, tout comme le mouvement « Avenir de Bonheur ». Les Vert’libéraux jurassiens font une entrée remarquée dans leur premier scrutin avec cinquante candidats. La campagne s’annonce donc animée. Au total, 25 listes ont été déposées à la Chancellerie d’Etat, contre 23 il y a cinq ans. On compte 31 candidats de plus par rapport à 2015. /rch


L'analyse de Raphaël Chalverat :

Les candidats au Gouvernement jurassien :

  • PSJ : Nathalie Barthoulot (sortante), Rosalie Beuret Siess (sortante).

  • PDC : Martial Courtet (sortant), Stéphane Babey.

  • PCSI : David Eray (sortant).

  • PLRJ : Jacques Gerber (sortant).

  • UDC : Didier Spies, Brigitte Favre.

  • Les Verts : Céline Robert-Charrue Linder, Vincent Schmitt.

  • CS-POP : Francisco Pires.

  • Les Vert’libéraux : Emilie Moreau, Alain Beuret.

Les candidats au Parlement jurassien :


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus