Le Jura en retard de 293 ans en matière de potentiel solaire

WWF Jura a présenté ce vendredi le potentiel solaire du canton. Il compte un retard de 293 ...
Le Jura en retard de 293 ans en matière de potentiel solaire

WWF Jura a présenté ce vendredi le potentiel solaire du canton. Il compte un retard de 293 ans en matière d’exploitation du potentiel solaire pour la production d’électricité

Graphique avec les chiffres annuels des cantons. (Image : WWF Jura). Graphique avec les chiffres annuels des cantons. (Image : WWF Jura).

Une étude a révélé que le Jura était à la traîne au niveau de l’exploitation de l’énergie solaire. L’an dernier, le canton du Jura exploitait 4,5% de son potentiel en matière de production de courant solaire sur les toits. Une frêle augmentation par rapport à deux ans auparavant, d’après le WWF. A ce rythme, le potentiel de cette énergie ne sera exploité pleinement qu’en 2313.

A l’échelle nationale, le Jura figure au 14e rang, loin derrière Neuchâtel, Lucerne et Fribourg qui mènent le bal. Quelques communes sortent du lot, d’après le Fonds mondial pour la nature. Il s’agit de Val Terbi, Courchapoix, Rossemaison et Fontenais.

L’étude s’appuie sur des données disponibles qui ont été évaluées par Swiss Energy Planning. Elle est soutenue par SuisseEnergie et le Digital Innovation Office de l’OFEN.

Le WWF demande à la Confédération, aux cantons et aux communes d’accélérer le mouvement et de stimuler la construction d’installations de production solaire. 


Un potentiel nuancé par le canton du Jura

Des chiffres tempérés par la section de l’énergie du canton du Jura. Qui précise que le potentiel indiqué est trop élevé car il ne tient pas compte des particularités contraignantes du terrain, selon Pierre Brulhart, chef de la section cantonale de l’énergie :

Pierre Brulhart : « tout miser sur le solaire n’est pas la bonne solution »

/comm-sab-mle-tna


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus