Coronavirus, cannabis et CO2 au Conseil des Etats

La session d’automne des Chambres fédérales qui se déroulera à partir de la semaine prochaine ...
Coronavirus, cannabis et CO2 au Conseil des Etats

La session d’automne des Chambres fédérales qui se déroulera à partir de la semaine prochaine traitera de nombreux dossiers importants liés au covid-19 ou encore à la distribution de cannabis récréatif

Elisabeth Baume-Schneider ainsi que l'ensemble des parlementaires vont retrouver le Palais fédéral pour continuer à débattre du coronavirus, notamment. Elisabeth Baume-Schneider ainsi que l'ensemble des parlementaires vont retrouver le Palais fédéral pour continuer à débattre du coronavirus, notamment.

Le coronavirus va continuer à occuper une bonne partie des débats aux Chambres fédérales. La session d’automne va démarrer la semaine prochaine. Le Conseil des Etats et le Conseil national se prononceront sur la loi covid-19. Le texte est destiné à préciser les mesures que le Conseil fédéral peut prendre pour lutter contre la pandémie. Des interventions parlementaires seront traitées en parallèle concernant les indépendants ou encore le chômage partiel. Les éléments liés aux questions sanitaires ne devraient pas susciter de gros débats mais la situation s’annonce différente pour les autres, comme l’explique Elisabeth Baume-Schneider, conseillère aux Etats socialiste jurassienne : 

Le Conseil des Etats doit aussi avaliser la possibilité de réaliser des tests de distribution de cannabis récréatif dans un but scientifique. Le Conseil national a déjà donné son aval et la commission du Conseil des Etats en a fait de même. Le Conseil fédéral entend mener des études scientifiques sur les effets d’une utilisation contrôlée du cannabis. Les recherches doivent permettre, sur un territoire limité, de comprendre le fonctionnement du marché et de combattre le marché noir. Pour Elisabeth Baume-Schneider, il est temps de mener une vaste réflexion sur le cannabis :

Autre dossier à l’ordre du jour : la loi sur le CO2. Il s’agira d’éliminer les dernières divergences entre le Conseil des Etats et le Conseil national. La majorité qui s’est dégagé en faveur du texte ne devrait pas être chamboulée par les difficultés économiques liées à la crise du covid-19, selon Elisabeth Baume-Schneider :

A noter que le Conseil des Etats et le Conseil des Etats retrouveront le Palais fédéral la semaine prochaine pour leur session d’automne après leur exil forcé à Bern Expo. /fco


 

Actualités suivantes