L’H-JU voit toujours plus haut

L’Hôpital du Jura a récemment nommé un directeur opérationnel et plusieurs médecins chefs de ...
L’H-JU voit toujours plus haut

L’Hôpital du Jura a récemment nommé un directeur opérationnel et plusieurs médecins chefs de service, les projets ne manquent pas

L'hôpital du Jura est de plus en plus attractif selon son directeur général Thierry Charmillot. (Photo : Hôpital du Jura) L'hôpital du Jura est de plus en plus attractif selon son directeur général Thierry Charmillot. (Photo : Hôpital du Jura)

L'Hôpital du Jura lance les grandes manœuvres après la période Covid. La direction de l’établissement a officialisé ce mercredi des nominations importantes, notamment celles d’un directeur opérationnel, Mathieu Loviat, et de plusieurs nouveaux médecins chef de service. Parmi eux, le Dr Fabio Finazzi a pris les rênes du service de radiologie ce lundi, la Dre Cindi Smith ceux de la gériatrie tandis que le Dr Bertrand Gainon dirige désormais la gynécologie-obstétrique. Des candidatures « de haut niveau qui renforcent encore l’attractivité de l’Hôpital du Jura », se réjouit le directeur général Thierry Charmillot.

Thierry Charmillot : « L'image de l'hôpital a changé »

Au rang des projets, l’Ajoulot Bertrand Gainon, originaire de Porrentruy, portera très prochainement la fusion des services de gynécologie-obstétrique et pédiatrie. « Ce nouveau service pourrait s’appeler Parents-Femme-Enfant pour justement avoir une complémentarité de fonctionnement entre deux services qui ne peuvent pas vivre l’un sans l’autre. Ce sera plus efficace en termes de débit de patient, de tri, d’emploi du personnel... Cette entité serait unique dans la région et même en Suisse romand », avance le Dr Gainon. Cette fusion nécessitera des travaux qui devraient débuter dès la fin de l'année pour être opérationnelle en début d'année prochaine.

Dr Gainon : « Etre plus efficace et avoir une meilleure complémentarité »

Le service de radiologie devrait aussi évoluer sous la houlette du Dr Fabio Finazzi. Formé en Italie à Bergame, puis passé par Paris, le sud de la France, Chamonix ou encore Sion, il a connu des nombreux hôpitaux et cette expérience lui permet aussi d’identifier les progrès possibles pour l’H-JU. « Nous pouvons être plus pointus dans certains types d’examens comme l’IRM en lien avec la chirurgie. J’aimerais aussi que l’on obtienne l’accréditation pour former les jeunes médecins en radiologie. Cela permettrait de compléter l’équipe et de donner un certain enthousiasme et une dynamique formatrice à notre service », explique le médecin italien. L’Hôpital du Jura devrait donc lancer les démarches administratives en vue d’obtenir cette accréditation qui serait une première pour l’établissement.

Le Dr Finazzi évoque les progrès possibles pour la radiologie

Après trois ans de fonctionnement sans directeur opérationnel, l'H-JU a décidé de renouer avec ce poste en nommant Mathieu Loviat, actuel responsable des ressources humaines. Le prochain départ à la retraite du directeur des finances Dominique Schaffner a, en partie, favorisé cette réorganisation. « Il faudra poursuivre le travail de digitalisation déjà bien lancé, notamment avec le déploiement du dossier informatisé du patient dans les EMS. L’autre grand axe sera la partie infrastructure avec, entre autres, la rénovation du site de Saignelégier », évoque Mathieu Loviat qui a gravi les échelons depuis son arrivée en 2008. Par ailleurs, l'équipe dirigeante de la physiothérapie, 100% féminine, a aussi été renouvelée et de nouvelles collaborations ont été nouées avec des chirurgiens extérieurs. /jpi

Mathieu Loviat, nouveau directeur opérationnel de l'H-JU


Actualisé le

 

Actualités suivantes