Laurent Coste : « On se demande où le canton de Berne va s’arrêter »

Le porte-parole du comité « Moutier Ville Jurassienne » goûte peu aux nouvelles interrogations ...
Laurent Coste : « On se demande où le canton de Berne va s’arrêter »

Le porte-parole du comité « Moutier Ville Jurassienne » goûte peu aux nouvelles interrogations bernoises sur le registre électoral prévôtois

Laurent Coste, porte parole de « Moutier Ville jurassienne ». Laurent Coste, porte parole de « Moutier Ville jurassienne ».

Les dernières interrogations du canton de Berne sur le registre électoral de Moutier ne passent pas auprès des autonomistes. Alors que la municipalité prévôtoise réaffirmait mercredi, après étude, la bonne tenue de son registre, la chancellerie bernoise a demandé quelques heures après de nouvelles vérifications sur des personnes « sans emploi ou à l'aide sociale » arrivées récemment à Moutier. « On a l’impression qu’à peine une accusation de mauvaise tenue du registre électoral a-t-elle été balayée que le canton de Berne revient avec autre chose. On se demande où il va s’arrêter », souffle Laurent Coste, porte-parole du comité « Moutier Ville Jurassienne » qui dénonce un coup bas.


Le Gouvernement jurassien réserve ses commentaires pour la tripartite

« Commencer de déclarer qu’il y a une catégorie de personnes qui ne jouit pas de clairvoyance (pour voter), je trouve cela assez grave », poursuit Laurent Coste. Il estime par ailleurs, à la suite de ce nouvel épisode, qu’il « serait bon que le canton du Jura tape sur la table et dise : ça suffit ». Contacté, le Gouvernement jurassien réserve ses appréciations et commentaires pour la prochaine réunion tripartite avec la Confédération et le canton de Berne. La ministre Nathalie Barthoulot, présidente de la délégation aux affaires jurassiennes, concède néanmoins que « les déclarations dont l'exécutif a pris connaissance interpellent au plus haut point ». /jpi

La réaction de Laurent Coste


Actualisé le

 

Actualités suivantes