Les forêts de la Vallée dépérissent

Hêtres et épicéas sont particulièrement touchés par la sécheresse cette année dans la région ...
Les forêts de la Vallée dépérissent

Hêtres et épicéas sont particulièrement touchés par la sécheresse cette année dans la région de Delémont. De nouvelles essences, plus résistantes à la chaleur, doivent être plantées, selon les gardes-forestiers

Les hêtres souffrent de la sécheresse dans la région (photo : illustration). Les hêtres souffrent de la sécheresse dans la région (photo : illustration).

L’état des forêts de la Vallée de Delémont préoccupe. Un dépérissement à grande échelle est observé dans la région depuis le début de l’été. Le hêtre et l’épicéa sont particulièrement touchés par la sécheresse.


Situation bientôt aussi alarmante qu’en Ajoie

« Tous les massifs de hêtres de la Vallée sont touchés », déclare Jean-François Lovis, garde-forestier de la bourgeoisie de Delémont. Ils sont eux aussi frappés par la sécheresse cette année, après la catastrophe forestière de l’an dernier en Ajoie. « La situation dans la Vallée sera similaire à la crise ajoulote dans un ou deux ans », selon Josse Crétin, garde-forestier du canton pour le secteur Rangiers-Sorne. 


Les épicéas de la Vallée de Delémont aussi concernés

Les résineux sont affaiblis par le manque d’eau et donc plus vulnérables au bostryche. Des coupes d’urgence ont été opérées cet été. « Dans 20 ans, il n’y aura plus d’épicéa dans la région », s’alarme Jean-François Lovis. Le garde-forestier s’estime « complètement dépassé » par la vitesse du phénomène. « Il faut raser et replanter de nouvelles essences. Eviter les monocultures, à la mode dans les années 1970-1980, diversifier les espèces et privilégier celles qui supportent la chaleur. Chênes, tilleuls ou noyers par exemple », explique Josse Crétin. /mmi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus