L’extension de la ZAM revue à la baisse

La zone d’activités microrégionale, située à Glovelier, sera bien étendue mais de manière moins ...
L’extension de la ZAM revue à la baisse

La zone d’activités microrégionale, située à Glovelier, sera bien étendue mais de manière moins conséquente que prévue

La première phase de l'extension de la ZAM se fera derrière le terrain de football, en direction de la gare. La première phase de l'extension de la ZAM se fera derrière le terrain de football, en direction de la gare.

La zone d’activités microrégionale, la ZAM, située à Glovelier, ne connaîtra pas le développement attendu. La surface prévue pour son extension a été réduite d’un tiers par rapport au projet initial. Le syndicat intercommunal de la zone d’activités microrégionale vient de publier un tout-ménage dans le but d’en informer la population de Haute-Sorne. Les premiers coups de pioche de l’agrandissement de cette zone située derrière la gare en direction du terrain de football du village pourraient intervenir d’ici 3 à 4 ans. Ce délai dépendra toutefois des discussions menées avec les agriculteurs.


La raison plutôt que l’ambition

Deux raisons ont poussé le syndicat à imaginer un projet moins conséquent. D’une part, la volonté de diminuer l’emprise sur les terrains agricoles. D’autre part, des ambitions revues à la baisse pour « garder les pieds sur terre » pour reprendre les termes du conseiller communal en charge de l’urbanisme à Haute-Sorne, Gérard Ruch. Ce dernier espère que les premières entreprises pourront s’installer dans cinq ans sur cette extension de la ZAM. Une extension qui se fera de manière évolutive, en trois phases, et qui pourrait durer plusieurs dizaines d’années en fonction de l’intérêt des entreprises. Mais Gérard Ruch l’assure : la zone séduit et les demandes sont régulières. A noter que d’autres projets en lien avec cette extension sont sur la table du syndicat. Un parking centralisé de plusieurs étages pourrait voir le jour, et un passage sous-voie pourrait relier la gare à la ZAM, afin de favoriser la mobilité douce.

L'extension de la ZAM est prévue en trois phases : la première figure en bleu, la deuxième en violet et la troisième en vert (illustration : commune de Haute-Sorne). L'extension de la ZAM est prévue en trois phases : la première figure en bleu, la deuxième en violet et la troisième en vert (illustration : commune de Haute-Sorne).

Bientôt dix ans d'activité

Les terrains de la ZAM sont disponibles depuis l'été 2011. Il sont tous vendus à ce jour, alors que le projet d'extension entre donc dans sa phase finale. Depuis le 27 avril 2012, la ZAM est reconnue comme zone d'activités d'intérêt cantonal, d'après le site internet de la commune de Haute-Sorne. /mle


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus